Aussi futuriste soit-il, il a une sacrée allure !

Après les récents concept Aicon, PB18 et AI:ME, voici qu'Audi dévoile dans les allées du salon de Francfort 2019 a nouvelle création, l'AI:Trail quattro, dont on avait déjà eu un avant-goût il y a quelques jours. Non content d'être un tout terrain assumé, il se veut également être autonome. Est-ce vraiment compatible ?

Ce show-car qui flotte comme une capsule au-dessus de ses énormes roues de 22 pouces chaussées de pneus de 33,5 pouces se veut très futuriste. Un buggy du futur qui mesure 4,15 mètres de long, 2,15 mètres de large et a une garde au sil de 34 centimètres qui lui permettrait de passer des gués de 1,5 mètre.

Galerie: Audi AI:Trail quattro (2019)

Grâce à l'emploi de matériaux légers, l'AI:Trail quattro arrive à rester sous les 2 tonnes, à 1750 kilos. Une performance pour un véhicule électrique qui embarque quatre moteurs électriques et une grosse batterie lithium-ion. Cette dernière permettrait au véhicule de rouler entre 400 et 500 kilomètres sur une charge sur route ou sur des terrains faciles. Mais en sortant des sentiers battus et en s'attaquant à du gros tout-terrain, l'autonomie se réduit considérablement à 250 km. 

Les quatre moteurs électriques sont placés près de chacune des roues afin de les entraîner directement. Au total, la puissance annoncée est de 320 kilowatts, l'équivalent de 435 chevaux, pour un couple maximal de 1000 Nm. Audi précise qu'une fraction de cette puissance est utilisée en temps normal, ce qui veut peut être dire que certains moteurs se désactivent quand pas ou peu sollicités. 

Dernier chapitre, celui de la conduite autonome, puisque ce concept embarque des technologies de niveau 4, le second niveau le plus performant en matière d'automatisation. Pour les sorties en off-road, l'Audi AI:Trail quattro conserve quand même un vrai volant et des pédales. Pour autant, il serait capable de gérer certaines situations en tout-terrain avec un niveau 3 d'automatisation.