Cette station est susceptible de faire transiter jusqu'à deux tonnes d'hydrogène par jour.

L'automobile est en pleine transition énergétique et les acteurs de la mobilité s'activent, sous la pression des législateurs, pour trouver la meilleure (ou la moins mauvaise) solution. Si l'électrique est en ordre de marche, certains pensent que l'hydrogène a aussi une carte à jouer. En effet, si les voitures à hydrogène sont encore rares en France et plus globalement en Europe, ces dernières sont de plus en plus utilisées dans d'autres parties du monde et notamment en Chine, où la plus grande station-service dédiée à l'hydrogène vient d'ouvrir à Shanghai. Cette station, nous la devons à SAIC (pour Shanghai Automotive Industry Corporation) Motors, une entreprise chinoise spécialisée dans l'automobile et leader sur son marché à l'heure où nous écrivons ces lignes.

SAIC Motors est le premier dans son pays à avoir atteint le stade de la commercialisation de voitures à hydrogène pour les particuliers et les sociétés. Intrinsèquement, le nombre de voitures à hydrogène sur les routes devrait significativement augmenter et il faudra bien évidemment les recharger. Cette station-service, qui s'étend sur pas moins de 8000 m², permettra donc de recharger sa voiture, mais aussi d'assurer l'entretien avec divers services proposés sur place. L'entreprise chinoise dispose d'une sacrée longueur d'avance sur la concurrence dans le domaine de l'hydrogène. En effet, depuis 2001, la société a déposé pas moins de 350 brevets liés au développement de la pile à combustible et a été à l'origine de 15 normes à destination des véhicules à hydrogène.

Pour l'inauguration de cette station, SAIC Motors a mis en avant ses modèles à hydrogène commercialisés : le Maxus G20FC, le Maxus FCV80, la Roewe 950 et l'autobus Sunwin. En France, l'offre de voitures à hydrogène pour les particuliers est plus que restreinte puisqu'il n'existe que deux voitures actuellement commercialisées : le Hyundai Nexo et la Toyota Mirai. En Allemagne, Mercedes propose un GLC à pile à combustible, mais il s'agit pour le moment d'un test pour la firme étoilée. De plus, l'offre de location à 799 euros par mois n'est réservée qu'aux entreprises.

D'une manière générale, la Chine ne néglige aucun domaine concernant la mobilité du futur, et l'hydrogène pourrait aussi être la solution alternative d'ici les prochaines décennies.

Galerie: Chine - Station à hydrogène