Pas forcément le terrain de jeu idéal pour une supercar de plus de 1000 ch.

L'étonnante Carmen est l'œuvre d'Hispano Suiza Cars, à ne pas confondre avec Hispano Suiza Automobile manufaktur. Elle a été dévoilée en mars, dans le cadre du salon de Genève. Comme une Pininfarina Battista ou une Lotus Evija, elle se situe sur le segment des supercars entièrement électriques. 

Il y a quelques jours, la voiture a fait ses débuts dynamiques dans les rues de Barcelone. À cette occasion, elle est passée devant les bâtiments les plus emblématiques de la ville, comme la Sagrada Familia, l'Agbar Tower ou encore le musée national d'art de Catalogne. Plusieurs personnes se sont succédé au volant, dont le patron de la marque Sergio Martinez Campos.

 

Cette petite parade montre que le projet est toujours d'actualité. Hispano Suiza Cars explique d'ailleurs que ses équipes ont bien avancé depuis les débuts de la voiture en mars. En plus d'avoir de nouvelles suspensions, la Carmen a perdu quelques kilos et gagné en rigidité. Elle a conservé sa structure en carbone et sa motorisation électrique de 1019 ch, qui doit en théorie lui permettre d'accélérer de 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. Lors de la présentation du véhicule, Hispano Suiza Cars a promis une autonomie de 400 km selon le cycle NEDC. La batterie a une capacité de 80 kWh.

Les ingénieurs vont poursuivre les travaux de développement et notamment réaliser des tests sur route au nord de la Catalogne. Des sessions sur le circuit d'Ascari seront également au programme. La production de la Carmen, qui sera limitée à 19 exemplaires, commencera fin 2019 et se poursuivra jusqu'en 2021. Les premières livraisons doivent se faire au mois de juin 2020. Le prix de base a été fixé à 1,5 million d'euros hors taxes.

'

Galerie: Hispano Suiza Carmen à Barcelone