La voiture reçoit également un écran tactile.

L'idée d'enlever le moteur thermique d'une voiture ancienne pour le remplacer par un ensemble entièrement électrique a séduit un nombre croissant d'acteurs de l'automobile ces derniers temps. Elle a également convaincu le collège de San Patricio à Madrid, et plus précisément l'un de ses professeurs, un certain Manuel Amor.

Souhaitant proposer un défi stimulant aux 12 élèves de sa classe de technologie industrielle, monsieur Amor leur a proposé de transformer une ancienne en véhicule électrique. Le choix du professeur et des collégiens s'est porté sur une SEAT 600, une voiture qui présente l'avantage d'être légère et compacte."Ainsi, un petit moteur qui ne sollicite pas trop la batterie était suffisant", commente le professeur.

La greffe d'un moteur électrique a obligé les élèves à fabriquer entièrement tous les éléments d'accouplement du groupe motopropulseur. L'opération a été couronnée de succès, en dépit des difficultés qui ont pu être rencontrées par l'équipe. "Quand nous avons dû livrer la voiture, elle s’est mise à émettre de la fumée", raconte l'enseignant. "Nous pensions que tout était fini, mais heureusement nous n'avons pas jeté l'éponge. À ce moment-là, nous avons vérifié les connexions, vu ce qui n'allait pas et remplacé le fusible qui avait grillé".

SEAT 600 électrique
SEAT 600 électrique

La 600 électrique des élèves de l'école de San Patricio est en outre dotée d'un écran tactile sur la planche de bord, ainsi que d’une commande automatique pour l'éclairage. Elle est aussi équipée d'un toit solaire et de nouveaux phares LED. La fiche technique du véhicule n'a pas été communiquée.

Modèle important dans l'histoire de SEAT, la 600 n'est ni plus ni moins qu'une Fiat 600 produite sous licence. Le constructeur espagnol en a assemblé près de 795'000 exemplaires entre 1957 et 1973.

'

Galerie: SEAT 600 électrique