La firme japonaise s'associe à l'une des plus grandes entreprises chinoises en termes de conception de batteries.

Il fut un temps, Toyota ne croyait pas vraiment en la technologie 100 % électrique. Les choses ont aujourd'hui changé, et même si la firme japonaise a certainement encore du mal à y croire, il n'en demeure pas moins que le législateur pousse dans certains pays à ne produire que ce type de voitures. De ce fait, et pour ne pas perdre de précieuses parts de marché, Toyota se doit de développer et de proposer une gamme de véhicules électriques en parallèle de ses modèles hybrides.

En prévision d'une petite invasion du marché, Toyota vient de signer un partenariat avec Contemporary Amperex Technology Ltd (CATL), un fabricant chinois de cellules de batterie. Ce partenariat, à la fois stable et durable, porte sur la fourniture d’accumulateurs pour les véhicules électrifiés et sur l’évolution et la diversification de la chimie des cellules, ainsi que le recyclage des éléments. Comprenez par là que cela comprend également la prise en charge de la seconde vie des batteries lorsqu'elles doivent être remplacées par de nouvelles.

Toyota n'est pas le seul constructeur a avoir un accord avec CATL. En effet, BMW, Daimler, Nissan, PSA, Renault ou encore Volkswagen travaillent déjà avec l'entreprise. Cela ne veut pas dire qu'une Toyota électrique aura les mêmes batteries qu'une BMW électrique. En effet, Toyota et CATL partageront des ressources propres. L'arrivée de Toyota, entre autres, dans le portefeuille de CATL promet un bel avenir à l'entreprise chinoise puisqu'elle table sur une hausse de son bénéfice de 120 % à 150 % en valeur glissante annuelle. La forte croissance du secteur de véhicules à énergies nouvelles reste toutefois le principal facteur de l'augmentation du bénéfice de CATL.

Découvrez notre essai de la nouvelle Toyota Corolla en vidéo

'