Elle serait conçue pour des véhicules plus grands que la "e".

Honda prépare activement le lancement de la "e", une sympathique citadine qui marquera le début de son offensive sur le marché de l'électrique. Parallèlement, le constructeur japonais envisage déjà la suite et aurait décidé de créer une deuxième plateforme pour ses véhicules à batteries. Elle serait utilisée sur des modèles plus grands et arriverait à l'horizon 2025.

L'information ne provient pas d'un communiqué de Honda mais d'Automotive News, un média généralement très fiable. D'après lui, Honda aurait donc le projet de créer une nouvelle plateforme modulaire pour des véhicules électriques de segment C ou D, qui prendraient des formes diverses (berline, crossover, ect).

Les modèles développés autour de cette base bénéficieraient d'une répartition des masses idéale de 50/50 entre l'avant et l'arrière. Ils seraient dotés de roues arrière motrices dans leur configuration standard avec le moteur placé à l'arrière. Dans certains cas, ils pourraient aussi recevoir un moteur additionnel à l'avant pour offrir quatre roues motrices.

Avec ce projet, Honda aurait l'ambition d'étendre son offensive électrique aux États-Unis, pays dans lequel la "e" ne sera pas commercialisée. Alors que ce modèle, petit et à l'autonomie plutôt faible, n'est pas adapté à la demande de cette région-là, les Honda électriques basées sur la nouvelle plateforme en question seraient plus conformes aux attentes des clients américains. Elles auraient une meilleure autonomie, grâce à des batteries de plus grande capacité toujours logées sous le plancher. Elles pourraient du reste être proposées sur d'autres marchés, et notamment en Chine.

Pour mémoire, Honda s'est fixé comme objectif "d'équiper de technologies d’électrification deux-tiers de ses nouvelles voitures" à l'échelle mondiale d'ici 2030. Le constructeur espère parvenir à cet objectif dès 2025 au niveau européen.

Source : Automotive News

'