Dans une version 100 % électrique !

Voilà une nouvelle qui ravira les amoureux de l'ancienne marque aujourd'hui disparue, Saab, et de la deuxième génération de 9-3, la berline de la marque suédoise. En effet, celle-ci a vécu pendant neuf ans et n'a pas eu de remplaçante puisque le constructeur a mis la clé sous la porte, et elle reste donc la dernière image de ce qu'était la très réputée marque Saab.

National Electric Vehicle Sweden (NEVS) a lancé la production d'une berline entièrement électrique qui se base sur la plateforme de la Saab 9-3, dans son usine chinoise de Tianjin. NEVS fait partie de China Evergrande Group, qui a assuré que ce lancement permettrait l'accélération de la production dans le pays, en démarrant par la suite dans d'autres usines. L'usine de Tianjin peut fabriquer 50'000 voitures par an, mais NEVS ou Evergrande Group n'ont pas communiqué sur les capacités et caractéristiques de la voiture.

La plateforme de la 9-3 et ses brevets ont été récupérés par NEVS, lorsque le businessman suédois né en Chine, Kai Johan Jiang, a racheté Saab Automobile après que la marque a fait faillite en 2012. Celui-ci était au départ indépendant, avant de vendre 51 % des parts de NEVS à Evergrande Group, le deuxième groupe immobilier du pays, pour un total avoisinant les 830 millions d'euros. Le géant chinois a également acheté un fabricant de batterie basé à Shanghai, CENAT New Energy, et deux fabricants de moteurs électriques, le Britannique Protean Holdings, et le Néerlandais e-Traction.

De son côté, NEVS possède aussi l'ancienne usine de Saab en Suède, qui fonctionne désormais entièrement grâce à des énergies renouvelables, et dans laquelle va être produite la Sion de Sono Motors, après un accord passé entre les deux parties. Par ailleurs, NEVS a également signé un accord avec Koenigsegg pour mettre l'accent sur l'électrification et développer davantage de modèles haute performance.

'