Sur le chemin de l'électrique...

Dès l'année prochaine, le groupe Jaguar Land Rover veut proposer une version électrifiée de tous ses nouveaux modèles. Ces véhicules électriques seront fabriqués au Royaume-Uni dans l'usine de Castle Bromwich, afin de préserver les emplois. La première et nouvelle voiture électrique produite par cette usine sera la Jaguar XJ. En effet, la prochaine génération de la XJ sera 100% électrique, à l'image du Jaguar I-Pace, qui a dernièrement remporté le titre de voiture mondiale de l'année 2019.

"L’avenir de la mobilité est électrique et, en tant que société britannique visionnaire, nous nous engageons à fabriquer notre prochaine génération de véhicules zéro émission au Royaume-Uni.", a déclaré Ralf Speth, l'homme à la tête de Jaguar Land Rover.

En plus de d'accroître la production de véhicules électriques, Jaguar Land Rover compte ouvrir une usine d'assemblage de batteries. Selon le groupe, cette usine de batteries sera située à Hams Hall, et elle sera opérationnelle dès 2020. Elle pourra assembler près de 150'000 batteries par an.

Dans son usine de Castle Bromwich, le groupe va moderniser ses lignes d'assemblage afin de pouvoir construire la nouvelle plateforme modulaire MLA. Cette architecture permettra au groupe de Tata de produire au choix, des véhicules diesel ou essence, des électriques et des hybrides.

"Un tarif abordable ne sera atteint que si nous fabriquons des batteries ici au Royaume-Uni, proches de la production de véhicules, afin d'éviter les coûts et le risque de sécurité liés à l'importation. Le Royaume-Uni dispose des matières premières, de la recherche scientifique dans nos universités et d'une base de fournisseurs existante pour placer le Royaume-Uni à la pointe de la mobilité et de la création d'emplois.", a ajouté Ralf Speth.

Jaguar Land Rover demande l'aide du gouvernement britannique. Il souhaiterait mettre en place un "giga-site" de production, à l'image de ce que fait Elon Musk et Tesla avec la Gigafactory. Les batteries de nouvelle génération "Made in UK" devraient être plus compactes, plus denses et moins chères. Tous ces projets permettront aux constructeurs anglais de devenir indépendants vis-à-vis d'autres pays, et d'accélérer l'arrivée des véhicules électrifiés.