En une semaine, pas moins de trois vice-présidents ont fait leur bagage.

Tesla est encore aujourd'hui au cœur de l'actualité. Après les excellents résultats à l'Euro NCAP de la Model 3 ou encore les bons chiffres du premier semestre 2019, c'est une autre actualité un peu moins réjouissante qui nous intéresse aujourd'hui. En effet, depuis quelques temps, c'est l'exode du côté de la firme californienne, notamment cette dernière semaine avec pas moins de trois départs au niveau des postes à responsabilité. Le 1er juillet dernier, Lucid Motors annonçait l'arrivée de Peter Hochholdinger en tant que vice-président de la fabrication, un poste qu'il occupait chez Tesla depuis trois ans.

Même si cela date du début de la semaine, c'est une nouvelle fuite des cerveaux qui touche Tesla aujourd'hui puisque Jan Oehmicke, le vice-président de la branche Europe, a décidé de faire ses bagages également. Comme "jamais deux sans trois" comme on dit, peu de temps après, nos confrères de chez Business Insider annonçaient un autre départ : celui de Steve MacManus, le vice-président de l'ingénierie intérieur/extérieur de Tesla. Pour le moment, ni Tesla, ni les principaux concernés n'ont jugé bon de communiquer à ce sujet.

Ces départs vont-il empêcher Tesla d'avancer ? Sûrement pas, la firme californienne a déjà subi auparavant de nombreux mouvements. Souvent, il s'agit d'autres constructeurs, de start-ups même, qui attirent ces têtes pensantes avec de gros chèques dans l'espoir d'avoir le même destin que la firme de Palo Alto. Dans tous les cas tout semble bien aller pour Tesla, du moins en surface, puisque la marque a battu son record de ventes lors du deuxième trimestre 2019 avec 95'200 véhicules vendus à travers le monde. Sans compter que la troisième Gigafactory actuellement en construction en Chine avance plutôt bien. Les postes vacants cités plut haut devraient évidemment être remplacés, Tesla ne devrait pas manquer de candidat à ce niveau.

'