D'une part le premier hybride rechargeable du Cheval Cabré, d'autre part le modèle le plus extrême du constructeur américain.

Le monde des supercars a toujours été extrêmement compétitif et aujourd'hui sur le devant de la scène, en plus des éléments tels que l'accélération, la vitesse de pointe et la puissance, il existe d'autres caractéristiques. On pense notamment à la technologie hybride rechargeable de Ferrari, qui se présente pour la première fois sur une voiture de série, la SF90 Stradale. De l'autre côté, il y a le moteur 100% électrique de la Tesla Roadster, la supercar américaine qui devrait faire ses débuts assez rapidement.

Deux façons différentes d'être une supercar, deux façons différentes d'aborder l'électrification dans un segment de marché qui a toujours été dominé par la présence de gros V8, V12 et autres moteurs. Mais le temps passe et les défis changent. Voyons donc si l'une des marques leader dans la production de voitures électriques pourrait défier ceux qui fabriquent des supercars depuis plus de soixante-dix ans.

Puissance pure

Commençons par le cœur des deux véhicules, le, ou les moteurs. La nouvelle Ferrari SF90 Stradale est équipée d'un V8 bi-turbo "traditionnel" de 780 ch combiné à trois moteurs électriques, l'un monté sur l'essieu avant et deux à l'arrière, pour une puissance de 220 ch. De quoi atteindre la barre symbolique des 1000 ch. En tant que hybride rechargeable, la batterie n'a pas une grande capacité : seulement 7,9 kWh pour 25 km d'autonomie en mode entièrement électrique.

Au contraire, la capacité de la batterie du futur Roadster est estimée à 200 kWh, ce qui, selon les estimations de Tesla, promet 1000 km d'autonomie. La batterie alimente les trois moteurs à bord, assurant des performances de premier ordre. Tesla n'a pas encore communiqué toutes les données de sa prochaine supercar. Cependant, on estime que le couple sera d'environ 1030 Nm*. Une valeur qui, si elle était confirmée, placerait la supercar américaine devant la Ferrari, qui s'arrête à 800 Nm.

2020 Tesla Roadster

Les performances

La comparaison du point de vue de la performance est intéressante. La nouvelle SF90 Stradale abat le 0 à 100 km/h en seulement 2,5 secondes. Un très bon résultat, mais pas assez pour battre le Roadster, qui annonce elle 2,1 secondes. Un écart minime, mais tout de même significatif en ce qui concerne les supercars. Même la vitesse maximale joue en faveur de l'Américaine : plus de 400 km/h, toujours selon les déclarations de Tesla, contre 340 km/h de Ferrari.

Ferrari SF90 Stradale

Le prix

Demander le prix d'une supercar, c'est un peu comme demander l'âge d'une femme, ça ne se fait pas. Mais osons quand même en parler même si les deux fabricants n'ont pas encore fait de déclarations officielles. En tout état de cause, pour Tesla, nous supposons un prix catalogue d'environ 200'000 euros, tandis que pour Ferrari, nous supposons un prix qui pourrait être proche du million d'euros.

Tesla Roadster

Bref, c'est ainsi que les deux marques interprètent les supercars modernes d'aujourd'hui. Bien sûr, pour pouvoir vraiment les comparer jusqu'au bout, il faut attendre de les voir sur la route, pour pouvoir parler non seulement des chiffres de leurs fiches techniques, mais aussi des performances réelles, ce dont la Ferrari hybride rechargeable et la Tesla électrique sont vraiment capables.

  Ferrari SF90 Stradale Tesla Roadster
Motorisation hybride rechargeable électrique
Moteur thermique V8 biturbo -
Moteur électrique 3 moteurs électriques 3 moteurs électriques
Puissance 1.000 ch n.c.
Couple moteur 800 Nm 1.030 Nm*
0 -100 km/h: 2"5 2"1
V-max: plus de 340 km/h plus de 400 km/h

* Tesla ne déclare pas la valeur du couple du Roadster mais seulement la valeur du couple au volant, égale à 10'000 Nm. Cliquez ici pour connaître le calcul de conversion effectué par nos collègues américains.

Source : Evannex