La firme de Cupertino vient de racheter l'entreprise Drive.ai.

Apple rêve de sa propre voiture autonome et ce depuis un petit moment. Cependant, la firme californienne s'est heurtée à de nombreux obstacles et semble désormais plutôt intéressée à l'idée de développer son propre logiciel. Avant de proposer ses services aux acteurs de la mobilité, Apple doit mettre au point son système, et comme les constructeurs automobiles, la marque à la pomme doit également s'entourer de spécialistes en la matière. Ainsi, nous apprenons qu'Apple venait d'acquérir la start-up Drive.ai, une société spécialisée dans les voitures autonomes. Dans la manœuvre, Apple récupère un portefeuille important de technologies brevetées et recrute par la même occasion une douzaine d'ingénieurs qualifiés et évidemment spécialisés dans la conduite autonome.

Drive.ai était connu dans la région pour ses navettes autonomes de couleur orange souvent rencontrées dans un parc d'activité de San Francisco (Californie) ou autour de l'AT&T Stadium d'Arlington au Texas. Certaines sources évoquent que ce n'est pas tant l'entreprise qui intéresse Apple mais plutôt le savoir-faire de ses ingénieurs. Ces derniers auraient acquis une grande expérience dans le domaine des réseaux neuronaux intégrés dans les logiciels de conduite autonome. D'une manière générale, dans la Silicon Valley, il est courant que les grands noms de la technologie rachètent des start-ups en perte de vitesse pour débaucher leurs ingénieurs. Cette pratique porte même un nom puisqu'il s'agit de "acqui-hire" (achat-recrutement).

L'opération est pour le moins opaque puisque Apple ne révèle pas le montant levé pour l'acquisition de la société. Le rachat officiel intervient deux jours avant la fermeture définitive de Drive.ai. Précisons également que 90 salariés vont malheureusement être licenciés à San Francisco et encore plus au Texas. L'entreprise n'allait plus si bien que ça, pourtant, elle avait réussi a recueillir 77 millions de dollars auprès d'investisseurs tels que Nvidia il y a encore quelques années.

'