Pas de surprise pour les pilotes !

L'E-Prix de Suisse a été marqué par ce qui peut être considéré comme le plus gros carambolage de l'Histoire de la Formule E, et d'après Sam Bird, c'était prévisible. La grille de départ était placée avant la dernière chicane, qui a donc effectivement constitué le premier virage de la course, et que seuls les leaders Jean-Éric Vergne, Mitch Evans et Sébastien Buemi ont passé (presque) sans encombre !

Derrière le Suisse, un incident impliquant Pascal Wehrlein, Maximilian Günther et Sam Bird a provoqué l'obstruction de la piste pour les 19 pilotes restants (dont certains sont toutefois passés en coupant la chicane), avec plusieurs autres contacts dans le peloton et une longue interruption au drapeau rouge à la clé.

"Je m'étais dit que dans cette chicane, l'accident était garanti au départ", affirme Bird pour InsideEVs. "Il a été suggéré de couper la chicane et d'aller à fond jusqu'au virage suivant au premier tour, mais même là, c'est un virage vraiment serré. On l'a vu par le passé : nous courons sur ces circuits étroits et sinueux, et nous n'avons pas de tour de formation pour mettre les freins et les pneus en température comme la plupart des autres championnats. Par conséquent, tout est froid quand nous abordons ces zones de freinage. Cela peut être très, très délicat, et malheureusement – dieu sait ce qui s'est passé – nous sommes tous restés coincés. Finalement, ça s'est résolu et tout le monde a pu reprendre la course à sa place."

"C'est le premier virage du premier tour le plus délicat que j'aie jamais vu. On le regarde et on se dit que la piste va être bloquée, quelqu'un va partir en tête-à-queue. Si quelqu'un se fait accrocher et part en tête-à-queue, la piste est bloquée, drapeau rouge. C'est ce qui s'est passé."

Günther, quant à lui, s'est fait une belle frayeur lors de cet incident. "J'étais pris en sandwich avec tout le monde", relate l'intéressé. "J'ai cédé le virage à Pascal car je ne pouvais pas passer à l'intérieur. Il s'est fait heurter par Sam [Bird]. J'ai été percuté par une autre voiture derrière et ça m'a fait passer en dessous de la voiture de Pascal, j'étais complètement pris en sandwich et je ne pouvais rien faire."

Le jeune Allemand craignait d'être contraint à l'abandon à cause d'"énormes dégâts sur la suspension avant, la carrosserie et même le diffuseur", mais l'écurie Dragon est parvenue à réparer sa monoplace pendant le drapeau rouge. Il a ainsi pris la cinquième place de la course après avoir atteint la Super Pole, égalant son meilleur résultat en Formule E.