Fortunes diverses pour les deux principaux prétendants au titre.

La tension était palpable au début de cette séance qualificative, alors que cet E-Prix de Suisse est l'antépénultième manche de la saison et que 16 pilotes demeurent en lice pour le titre. Les cinq mieux placés au classement général se retrouvaient, comme à l'accoutumée, dans le premier groupe des qualifications. Tous étaient avides d'éviter les mauvaises conditions de piste et ont retardé leur run au maximum... si bien qu'ils ont entamé leur tour à 250 kW dans les dix secondes précédant le drapeau à damier, Frijns franchissant la ligne avec environ une seconde de marge ! "Lucas nous a encore ralentis", déplorait un André Lotterer exaspéré, alors qu'un incident similaire s'était produit à Berlin.

Jean-Éric Vergne a tiré son épingle du jeu en 1'19"232, à un dixième du meilleur temps des essais libres, devançant André Lotterer et Robin Frijns de trois dixièmes et demi, puis Lucas di Grassi et António Félix da Costa de huit dixièmes. "J'ai été surpris de réaliser un tour si rapide vu que c'était le Groupe 1, ça ne va pas si vite d'habitude !" se délectait Vergne, qui allait être le seul de son groupe à atteindre la Super Pole. Di Grassi, en revanche, accusait le coup : "Ce n'était pas un super tour, mais pas d'erreur évidente. Simplement pas d'adhérence, la voiture glissait beaucoup. C'est moi qui étais le premier en piste." Félix da Costa était également désabusé.

La référence établie par Vergne n'a pas résisté à l'assaut de Mitch Evans en 1'18"897, tandis que Sébastien Buemi et Daniel Abt se sont intercalés entre Vergne et Lotterer. Auteur de trois pole positions sur les cinq dernières séances qualificatives, Oliver Rowland n'a pas réédité cette performance, relégué à huit dixièmes d'Evans et placé juste derrière Jérôme d'Ambrosio.

Parmi les six pilotes du Groupe 3, deux sont parvenus à se hisser en Super Pole, à savoir Pascal Wehrlein en 1'19"265 et Sam Bird en 1'19"435. "Il y a eu une erreur de communication entre les ingénieurs et les mécaniciens, nous prévoyions de faire un tour de préparation à 200 kW mais j'ai finalement dû attaquer dans mon tour de sortie", révèle Bird. Felipe Massa, Stoffel Vandoorne, Alexander Sims et Edoardo Mortara étaient tous à plus de sept dixièmes, voire une seconde, du meilleur temps.

Enfin, les moins bien classés au général ont connu pour certains des difficultés, à l'image des pilotes NIO – Tom Dillmann et Oliver Turvey – qui sont relégués à près d'une demi-seconde de leurs plus proches rivaux. En revanche, Maximilian Günther s'est illustré une nouvelle fois en arrachant la Super Pole avec un 1'19"325 qui le plaçait au cinquième rang et éjectait Daniel Abt du top 6.

Super Pole - Vergne intraitable

En Super Pole, on retrouvait ainsi Mitch Evans, Jean-Éric Vergne, Pascal Wehrlein, Sébastien Buemi, Maximilian Günther et Sam Bird. Ce dernier semblait devoir composer avec une monoplace particulièrement instable et a signé un 1'19"536, handicapé par la perte d'une demi-seconde dans le second partiel. Günther a fait mieux en 1'19"371 avant que Buemi n'améliore à son tour en 1'19"164, bien plus rapide dans le deuxième secteur.

Wehrlein, quant à lui, a vu un gros blocage de roue lui coûter le meilleur temps – il a échoué à quatre millièmes de Buemi ! – puis Vergne a fait étalage de son talent en devançant ses rivaux de trois dixièmes, en 1'18"813, gagnant ce temps dans le premier partiel. Encore fallait-il résister à Mitch Evans, mais le Néo-Zélandais n'a pu faire mieux que 1'19"120, ce qui lui permet néanmoins de prendre place en première ligne. "Aujourd'hui, j'avais une voiture fantastique", s'est félicité Vergne, qui empoche les trois points associés au meilleur temps de la Super Pole.

Le Français en pole position, son principal rival Lucas di Grassi relégué au 19e rang sur la grille, et un écart désormais accru à neuf points entre les deux hommes ; l'E-Prix de Suisse s'annonce passionnant !

E-Prix de Suisse - Phase de groupe des qualifications

  Pilote Équipe Temps Écart
1 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'18.897  
2 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'19.232 0.335
3 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1'19.265 0.368
4 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'19.310 0.413
5 Germany Maximilian Günther   Dragon 1'19.325 0.428
6 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 1'19.435 0.538
7 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 1'19.554 0.657
8 Germany André Lotterer   DS Techeetah 1'19.585 0.688
9 Netherlands Robin Frijns   Envision Virgin 1'19.591 0.694
10 United Kingdom Alex Lynn   Jaguar 1'19.608 0.711
11 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 1'19.613 0.716
12 Brazil Felipe Massa   Venturi 1'19.638 0.741
13 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 1'19.670 0.773
14 Argentina José María López   Dragon 1'19.714 0.817
15 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'19.719 0.822
16 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'19.804 0.907
17 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'19.908 1.011
18 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 1'20.023 1.126
19 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'20.034 1.137
20 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 1'20.081 1.184
21 France Tom Dillmann   NIO 1'20.506 1.609
22 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 1'20.551 1.654

E-Prix de Suisse - Super Pole

  Pilote Équipe Temps Écart
1 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'18.813  
2 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'19.120 0.307
3 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'19.164 0.351
4 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1'19.168 0.355
5 Germany Maximilian Günther   Dragon 1'19.371 0.558
6 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 1'19.536 0.723