Les conflits de date se confirment pour la saison 2019-20...

Pas moins de trois E-Prix coïncideront avec des courses de WEC lors de la saison 2019-20 des deux championnats, et il paraît peu probable que cette situation évolue, malgré le casse-tête qu'elle représente pour de nombreux pilotes engagés dans les deux championnats.

Deux manches de Formule E à déterminer auront lieu le même week-end que les 6 Heures de Bahreïn et les 1000 Miles de Sebring, tandis que l'E-Prix de Séoul clashe avec les 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Or, lorsque nous lui demandons si c'est au WEC de modifier son calendrier – pourtant annoncé depuis près d'un an – Alberto Longo, PDG adjoint de la Formule E, répond pour InsideEVs : "Nous n'allons pas changer, ça c'est sûr. Si nous faisons une course [aux dates dont les circuits sont à confirmer], ce sera ces week-ends-là. Et Séoul est confirmé. Le calendrier est déjà annoncé, c'est tout. Il n'y a pas besoin d'en parler, c'est comme ça. Nous avons très peu de marge de manœuvre pour établir notre calendrier. Espérons qu'ils [le WEC] puissent décaler. S'ils ne le peuvent pas, les conflits de date auront lieu. Ce n'est vraiment pas la fin du monde."

Longo révèle que la FIA a contacté la Formule E pour trouver une solution, mais ajoute : "En fin de compte, nos dates sont fixées et nous ne pouvons pas les changer. Donc si les courses [de WEC] sont confirmées, ce sera malheureusement les mêmes week-ends."

Le week-end dernier aux 24 Heures du Mans, Jean Todt (président de la FIA) a révélé que la commission des calendriers de la fédération ne s'était pas réunie pour évoquer les conflits entre la Formule E et le WEC, mais Longo ne semble pas adhérer à cette version des faits : "Je ne sais pas si ça s'appelle une commission des calendriers, mais nous avons participé à une réunion avec tous les promoteurs des championnats FIA. L'objectif final de cette réunion était de voir si nous arriverions à ne pas organiser une course le même week-end pour différents championnats. Nous nous sommes réunis ces deux dernières saisons."

Par ailleurs, Longo ne manque pas de rappeler les contraintes qui sont celles de la Formule E au moment d'établir son calendrier : "Courir en centre-ville complexifie énormément notre calendrier. Il faut garder à l'esprit que nous ne voulons pas clasher avec le WEC, avec la Formule 1, avec d'autres événements internationaux majeurs. Mais en plus, il faut voir quel est le calendrier des événements pour la ville où nous courons. Cela nous donne un champ des possibles bien plus étroit que ce que les gens imaginent. La plupart du temps, je n'ai pas le choix entre deux week-ends dans toute l'année. C'est donc un immense défi, et ce que je demande toujours lors de ces réunions, c'est : 'Il faut que vous soyez plus flexibles avec nous', car pour eux, décaler d'une semaine, ça ne doit pas être un gros problème. Pour nous, ça change tout."

Enfin, Longo confirme que des négociations sont en cours pour organiser des E-Prix à Eindhoven ainsi qu'au Brésil en 2020-21, mais tempère : "Ce que je peux vous dire, c'est que je négocie en même temps avec plus de 50 villes dans le monde. Et ces deux-là sont sur la liste."