En cas de feu vert, il faudra se montrer patient.

Adepte du V8 diesel pour ses gros 4x4 d'inspiration militaire, le constructeur Hummer ne s'est jamais vraiment soucié des émissions polluantes du temps où il existait, c'est le moins qu'on puisse dire. Néanmoins, en cas de retour aux affaires, la marque américaine pourrait radicalement changer de philosophie et devenir un élève modèle en matière d'écologie.

En effet, d'après des informations de Bloomberg, le groupe General Motors qui détient Hummer envisagerait de ressusciter ce dernier avec un véhicule entièrement électrique. À ce stade, le géant américain n'a pas dépassé le stade de la réflexion, considérant un Hummer électrique comme une des pistes à explorer pour le développement de son offre électrique dans les prochaines années.

Interrogé à ce sujet, Mark Reuss, le président de General Motors, a entretenu le flou, expliquant qu'il n'avait pas de position tranchée. "Nous ne nous fermons aucune porte", a-t-il précisé, après avoir rappelé son attachement à Hummer. 

L'idée de produire un 4x4 "pur et dur" à moteur électrique n'est pas nouvelle en soi. Bollinger, par exemple, l'a déjà explorée avec le B1. Rivian se l'est aussi appropriée avec son R1S, qui doit entrer en production en fin d'année 2020. Cette jeune entreprise américaine prévoit de fabriquer en parallèle et simultanément un pick-up électrique, le R1T. Elle aurait justement été approchée par GM, mais les négociations n'auraient pas abouti.

Un feu vert de la direction marquerait le début d'un chantier assez colossal pour GM, puisqu'il faudrait reconstituer un réseau et élaborer une nouvelle stratégie marketing, en plus de concevoir le véhicule. Le nouveau Hummer n'arriverait donc pas avant plusieurs années, d'autant que GM doit d'abord concentrer ses efforts en matière d'électrification sur ses marques à gros volumes, comme Cadillac par exemple.

Sources : Bloomberg

'