Dix ans avant la France !

Le gouvernement irlandais planifie une interdiction totale de la vente de véhicules à essence et diesel à l'horizon 2030, après le vote d'un ensemble de lois destinées à protéger le climat et l'environnement. Ce Climate Action Plan (Plan d'Action pour le Climat) contient 180 mesures, dont la vente obligatoire de véhicules électrifiés dans 11 ans, afin de réduire les émissions des voitures dans le pays.

Le ministre de l'Environnement du pays, Richard Bruton, a révélé que la République d'Irlande "dépend actuellement à 80 % des énergies fossiles" et que le pays est "très loin" de ses objectifs de réduction des émissions polluantes. Selon lui, bien que le pays cherche à réduire son empreinte carbone, les émissions de gaz à effet de serre "ont rapidement augmenté" dans le pays, et cette tendance doit être rapidement inversée.

Richard Bruton poursuit en expliquant que le plan était d'atteindre, comme prévu initialement, les objectifs de réduction d'émissions pour 2030, et ainsi de mettre l'Irlande "sur le chemin d'une disparition des émissions polluantes pour 2050". Une de ces mesures est donc d'interdire la vente de voitures thermiques dans le pays en 2030, une date qui est assez proche et qui, chez nous, a été jugée impossible à atteindre. De plus, le contrôle technique de ces voitures, appelé National Car Test et passé lorsque le véhicule a dix ans, devrait être automatiquement refusé à ces véhicules en 2045, ce qui supprimerait définitivement les véhicules non électrifiés des routes irlandaises.

En Irlande, l'objectif sera de frôler le million de voitures électriques sur les routes au moment où cette interdiction entrera en vigueur dans le pays. De plus, le gouvernement irlandais veut également investir dans un réseau de recharge national et veut qu'en 2025, tout bâtiment non-résidentiel construit avec un parking de plus de dix places soit équipé d'au moins un point de recharge. Parmi les autres mesures, l'Irlande veut taxer la production de matériaux non-recyclables, bannir le plastique non-recyclable, ou encore interdire aux membres du gouvernement l'achat de verres et couverts à usage unique.

'