Un style qui change peu mais une autonomie portée à près de 400 km.

Alors que PSA lance à peine son offensive sur le marché de l'électrique, Renault a commencé la sienne il y a sept ans déjà, avec la Zoé. Après avoir évolué plusieurs fois au cours de sa carrière, notamment sur le plan de l'autonomie, la citadine électrique au losange fait peau neuve pour tenter de conserver son leadership. Nous avons eu la chance de pouvoir la photographier avant ses débuts officiels.

Sur le plan du style, la Zoé 2 ressemble énormément à la voiture qu'elle remplace. Et pour cause : elle en reprend toute la carrosserie ou presque. En fait, seuls la partie avant et les feux arrière ont changé. Le nouveau visage de la voiture paraît moins rondouillard, plus affirmé que celui de la première Zoé. La grille inférieure s'étend et deux entrées d'air apparaissent de part et d'autre de celle-ci. Elles intègrent les feux antibrouillards et leur décor chromé. Les phares, full LED sur l'ensemble de la gamme, changent de forme comme de signature lumineuse. Le losange s'agrandit et le capot comme le bouclier gagnent du relief pour donner plus de prestance à la voiture. Les feux héritent d'une architecture plus complexe et de clignotants à défilement.

Renault Zoé 2019
Renault Zoé 2019

Les changements sont plus notables à l'intérieur. Entièrement renouvelée, la planche de bord dispose de deux écrans : un de 10 pouces pour l'instrumentation et un tactile de 9,3 pouces pour le multimédia. Les nombreuses garnitures en tissu, la console centrale flottante et le nouveau levier de vitesses témoignent d'une volonté de faire plus chic.

Renault Zoé 2019

Bâtie autour d'une plateforme "significativement redessinée" selon Renault, la nouvelle Zoé apporte son lot d'évolutions techniques. De 41 kWh sur le précédent modèle, la capacité maximale de la batterie a été portée à 52 kWh. L'autonomie est maintenant évaluée à 390 km selon le cycle WLTP. Pour mémoire, elle culminait à 150 km sur la toute première Zoé et atteignait 300 km sur la Z.E. 40 introduite en 2016. Toujours dotée d'une prise AC de 22 kW, la nouvelle Zoé gagne un connecteur pour la charge rapide en courant continu jusqu’à 50 kW. Ainsi, elle pourra récupérer 150 km d'autonomie en une demi-heure environ sur une borne rapide.

Renault profite également de ce renouvellement pour introduire un second moteur de 135 ch environ et 245 Nm de couple, le R135. Avec celui-ci, la Zoé accélère de 0 à 100 km/h en moins de dix secondes et gagne 2,2 secondes sur l'exercice du 80 à 120 km/h. Le R110 de 108 ch est toujours disponible en parallèle. 

La Zoé 2 bénéficie par ailleurs d'un nouveau mode de conduite la faisant fortement décélérer automatiquement, à tel point que le conducteur n'a quasiment plus besoin d'utiliser la pédale de frein. Elle peut également communiquer des informations utiles via un smartphone (le niveau de charge notamment) grâce à une nouvelle application, qui permet aussi de régler le chauffage ou la climatisation à distance.

Le lancement du véhicule se fera dans le courant de l'automne. Pour l'heure, aucun tarif n'a été communiqué.

Nos photos en studio de la nouvelle Renault Zoé

Galerie: Renault Zoé II