Quelques changements mineurs pour un résultat satisfaisant, mais qui manque encore de folie.

Les véhicules électriques commencent sérieusement à intéresser les préparateurs automobiles. Même si Vossen n'est pas vraiment un tuner mais un fabricant de jantes, ce dernier a saisi le tout nouvel Audi e-tron pour essayer de le rendre plus diabolique. Ici, il n'est pas question de toucher à la silhouette du SUV électrique. Vossen s'est simplement contenté de modifier les jantes et de rabaisser la caisse jusqu'à lécher le sol. Cela peut paraître insignifiant si l'on ne regarde pas les images du résultat final, car malgré ces deux maigres modifications, l'Audi e-tron devient plus sympathique à voir, encore faut-il aimer ce genre de "préparation". 

Audi e-tron par Vossen

Les batteries de l'Audi e-tron sont placées sur tout le châssis. En rabaissant la carrosserie de plusieurs centimètres, le centre de gravité du SUV est très bas, ce qui devrait améliorer légèrement son comportement routier. Lors de notre essai, l'Audi e-tron nous avait montré qu'il était très confortable, et qu'il savait se tenir sur la route. Même si son poids de 2490 kg n'a rien d'une ballerine, l'Audi e-tron plaît et nous a convaincus. 

Audi e-tron par Vossen
Audi e-tron par Vossen

Il s'agit pour rappel du premier véritable modèle 100% électrique de la marque aux anneaux. Prochainement, Audi lancera d'autres véhicules électriques dont la très attendue Audi e-tron GT, qui reprendra les dessous de la désirable Porsche Taycan. Quant à l'Audi e-tron, il s'agit simplement de la première tentative de percée d'Audi sur le marché de l'électrique. Il n'est pas encore tout à fait à sa meilleure forme comme l'ont montré les différents essais. En effet, et comparativement aux Tesla, l'e-tron est visiblement plus énergivore et moins endurant que certains de ses concurrents. Audi devra encore améliorer sa copie, lui qui prépare discrètement l'arrivée d'une version sportive dénommée S.