Et d'autres viendront après !

Depuis 20 ans, Toyota est le leader de l'automobile hybride, avec l'arrivée en 1997 de la Prius 1, puis de ses générations suivantes. Emblème de l'hybride pendant de nombreuses années, la Prius est aujourd'hui à part sur le marché, avec son profil de berline coupée, et n'est plus une référence pour la marque alors que la Yaris, la Corolla, le C-HR et le RAV4 sont déclinés en hybride. Mais le constructeur japonais est conscient que l'hybride n'est plus la seule alternative et ne doit pas rater le train de l'électrique.

C'est pour cela qu'il a annoncé récemment qu'il travaillait sur des modèles 100 % électriques pour l'avenir, et révèle que l'objectif est d'atteindre 50 % de ventes sur des véhicules électrifiés en 2025. En réalité, ce plan ne devrait pas être trop difficile à atteindre puisque la marque veut vendre 4,5 millions de voitures hybrides, mais l'hybride représente déjà 80 % des ventes de la marque, selon les chiffres fournis par l'agence Reuters.

Le plan inclut six nouveaux véhicules basés sur la plateforme modulaire TNGA, qui sera rebaptisée e-TNGA pour les voitures 'zéro émission'. Quatre crossovers et SUV électriques seront fabriqués, allant du compact au SUV 7 places, ainsi qu'une berline et un utilitaire. Au total, ce sont dix modèles électriques qui seront produits, d'autres partageant des plateformes avec d'autres marques, comme Subaru, avec qui Toyota a passé un accord sur l'électrique récemment. Sur des marchés spécifiques, comme la Chine, un CH-R électrique a déjà été lancé grâce à deux coentreprises avec les constructeurs chinois GAC et FAW.

Le plan de la marque implique également un accord avec une autre entreprise chinoise, BYD, qui est un fabricant de voitures électriques, qui aidera Toyota à produire assez de batteries pour tenir le rythme. Un rythme qui dépendra essentiellement de la production de ces batteries, dont la fabrication sera axée autour de la durée de vie, de la durabilité et de la réutilisation.

'