Il allongerait les distances de freinage !

Jaguar va organiser un rappel de 3083 exemplaires du Jaguar I-Pace, millésimés 2019, afin de corriger un potentiel défaut sur le système de freinage régénératif. Comme tout véhicule électrifié, le SUV anglais profite des phases de décélération et de freinage pour récupérer l'énergie cinétique produite lors du ralentissement, mais il semblerait qu'un défaut sur les unités concernées les amène à une distance de freinage trop longue.

La description du problème, donnée dans la procédure de rappel émise par Jaguar, fait état des risques en cas de rupture : "Si le système de freinage régénératif électrique lâche, il y aura un délai supplémentaire entre le moment où le conducteur freine et le moment où le véhicule décélère". Aucun contrôle à distance n'est prévu pour les mises à jour du logiciel, dont le problème en question dépend.

 

Il faudra donc que les propriétaires du SUV 100 % électrique du Félin se rendent en concession afin de le faire corriger et éviter l'inquiétude d'un potentiel accident. Techniquement, les véhicules concernés ne sont même plus en phase avec la législation des standards de sécurité fédéraux des États-Unis, qui imposent certaines distances de sécurité pour les véhicules particuliers. Le rappel, codé H213, a commencé le 1er juin.

Le premier SUV 'zéro émission' conçu par Jaguar connaît ici son premier problème, alors qu'il connaît un succès fulgurant au niveau commercial, mais aussi et surtout au niveau des récompenses puisqu'il a été élu Voiture de l'année en mars, à Genève. L'autonomie annoncée pour le Jaguar I-Pace est de 415 kilomètres, et le concurrent du Tesla Model X est capable d'abattre le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. À noter enfin que ses tarifs débutent à 79'990 euros et qu'il représente actuellement la seule menace sérieuse pour Tesla sur le segment des SUV luxueux électriques.

Source: nhtsa.gov

'