La nouvelle Revero GT devrait donc traverser l'Atlantique.

Née Fisker Automotive puis devenue Karma Automotive après son rachat par le groupe chinois Wanxiang, la marque qui commercialise la berline hybride Revero a pour ambition de développer son réseau et de partir à la conquête de l'Europe. Partir ou plutôt repartir, puisque la Revero dans sa version initiale fut un temps proposée sur le Vieux Continent.

À l'heure actuelle, Karma dispose de 18 points de ventes aux États-Unis (où se trouve son siège), au Canada et au Chili. Pour ratisser plus large, le constructeur a prévu d'être présent dans 13 villes supplémentaires aux États-Unis, et de partir à la conquête de nouveaux pays dont on ignore pour l'heure l'identité. On sait en revanche qu'il y en aura en tout 19 et qu'ils se trouveront en Afrique du Nord, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Asie, et donc en Europe, où la marque veut disposer d'une vraie filiale.

Karma Revero GT 2020

Ce nouveau réseau doit être déployé d'ici 2020, un an environ avant que le constructeur ne débarque aussi en Chine. "Karma est né en Californie et y reste ancré, mais nous sommes une entreprise mondiale", a tenu à souligner Lance Zhou, le directeur général de la marque. "Pour nous imposer sur le créneau des véhicules électriques de luxe, nous devons nous assurer d'avoir des points de distribution aux bons endroits, en plus de proposer un produit et une expérience de propriétaire exceptionnels", a-t-il également déclaré.

Actuellement, la gamme de Karma ne compte qu'un seul véhicule, la Revero GT. Proche de l'ancienne Revero en matière de style mais complètement revue sur le plan technique, elle dispose d'une motorisation électrique de 542 ch et d'un moteur thermique d'origine BMW agissant comme un prolongateur d'autonomie.

'