Pas encore sur les routes mais sur la terre battue de Roland-Garros, ou presque.

Si le tournoi de Roland-Garros rassemble cette année encore le gratin du tennis mondial, il accueille aussi l'une des grandes stars Peugeot du moment : la nouvelle 208, et plus précisément la e-208, déclinaison entièrement électrique de la citadine au lion. C'est la deuxième apparition du modèle dans le cadre d'un événement tennistique, après celle du Master 1000 de Rome en mai.

Partenaire de Roland-Garros depuis 35 ans, Peugeot présente au public un exemplaire peint en bleu vertigo. Celui-ci est exposé aux côtés de la 508 Sport Enginereed, un concept illustrant un autre pan de l'offensive de la firme en matière de voitures électrifiées. Dévoilé comme la 208 au dernier salon de Genève, il montre à quoi ressemblera la 508 plug-in hybrid tournée vers la performance que Peugeot s'apprête à lancer. Équipé d'un bloc essence de 200 ch et deux moteurs électriques, il affiche d'après le constructeur une puissance combinée équivalente à celle d'un véhicule thermique de 400 ch.

Beaucoup plus raisonnable, la e-208 tire quand même des performances intéressantes de son moteur électrique de 136 ch, parvenant par exemple à passer de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes lorsque le mode Sport est enclenché. Pour ce qui est de l'autonomie, la batterie d'une capacité de 50 kWh permet de parcourir environ 340 km entre deux charges (cycle WLTP). Sur une borne rapide, elle peut être rechargée à hauteur de 80% en l'espace de 30 minutes. Sur une prise domestique classique, il faudra compter 16 heures pour une charge complète.

Si vous cherchez une citadine électrique mais que style de la e-208 n'est pas à votre goût, peut-être devriez-vous vous intéresser à la nouvelle Opel e-Corsa. Présentée il y a quelques jours, celle-ci arbore des lignes plus consensuelles mais reprend toute la partie technique de la petite Peugeot.

Vidéo de la e-208 avec Alexander Zverev, Lucas Pouille et Pablo Carreño Busta, trois des ambassadeurs de Peugeot

'