De multiples contacts avec le mur.

Y avait-il mieux à faire pour Felipe Massa à l'E-Prix de Berlin ? Le vice-Champion du monde de Formule 1 2008 espérait sans doute une autre issue que cette 15e place, lui qui sortait d'un premier podium en Formule E à Monaco et d'une série de cinq arrivées dans les points en six courses.

Son coéquipier Edoardo Mortara et lui se sont effectivement classés deuxième et sixième de la seconde séance d'essais libres, mais Massa a touché le mur à la sortie des virages 6 et 7 en qualifications, puis à nouveau au virage 7 en course.

"Je pense que le rythme était correct", analyse le pilote Venturi pour InsideEVs. "Nous étions compétitifs [vendredi], nous étions deuxième et sixième [en EL2]. En qualifications, j'avais peut-être le quatrième meilleur premier secteur, mais j'ai percuté le mur dans le second partiel – à deux reprises – et je suis parti 19e à cause de mon erreur."

"En course, j'ai pris un bon départ. Je gagnais des places, je dépassais des voitures – pas beaucoup, mais quelques-unes. Puis je suis un peu passé sur les boulettes de gomme au virage 7 et j'ai heurté le mur. J'ai cru que j'avais une crevaison à l'arrière, mais nous avons vérifié la pression et il n'y en avait pas. Peut-être que quelque chose a vraiment endommagé ma suspension arrière droite ; ma course était finie après ça. Je suis donc vraiment déçu. Cette erreur m'a privé de l'opportunité de me battre pour les points, vu notre compétitivité [en essais]."

Edoardo Mortara n'a pas connu beaucoup plus de réussite, se qualifiant 16e en raison de difficultés à mettre ses gommes en température. Sa remontée au 11e rang ne console pas la directrice d'équipe Susie Wolff, alors que Venturi perd du terrain sur ses rivaux au championnat.

"Tous autant que nous sommes, nous n'avons simplement pas assez bien travaillé, pas quand ça comptait. Nous devons désormais nous reconsolider, analyser et comprendre nos erreurs pour être sûrs de revenir plus forts à Berne", conclut Wolff.

Propos recueillis par Tom Errington