Buemi améliore son propre record avec brio !

Pour ces qualifications de l'E-Prix de Berlin, les pilotes du Groupe 1 craignaient que leur désavantage en termes d'adhérence soit encore pire qu'à l'accoutumée, cette séance étant la première du jour à 8h45. Ils ne se sont d'ailleurs pas pressés pour prendre la piste, à tel point qu'André Lotterer est passé sous le drapeau à damier à la fin de son tour à 200 kW, sans pouvoir lancer sa tentative à 250 kW, à une seconde près !

"Nous préparions nos tours, tout allait bien, mais Lucas [di Grassi] a beaucoup ralenti dans le dernier secteur", déplorait Lotterer en sortant de sa monoplace, n'ayant pu voir les replays. Il allait être condamné à la dernière place de la séance. "Je ne sais pas pourquoi mon tour n'a pas compté, car quand j'ai franchi la ligne, les feux étaient verts. J'espère récupérer le temps que je mérite."

Lucas di Grassi était le plus rapide des leaders du championnat en 1'07"926, avec António Félix da Costa et Jean-Éric Vergne à 0"087 et 0"120 respectivement, le Français déplorant "une grosse erreur au premier virage". Robin Frijns était relégué à une seconde, Lotterer à plus de quatre secondes. "À partir du virage 4, il y avait quelque chose qui clochait", déplore Frijns. "J'ai perdu beaucoup de temps avec ce problème, mais le tour n'était pas génial non plus. En plus, j'ai une pénalité de cinq places sur la grille [pour l'accrochage avec Alexander Sims à Monaco, ndlr]. Au moins, on peut dépasser ici."

Contre toute attente, aucun pilote du Groupe 2 n'est parvenu à faire mieux que Di Grassi, le local de l'étape Daniel Abt échouant à seulement 0"027 de son coéquipier... mais faisant l'objet d'une enquête des commissaires car les mécaniciens auraient travaillé sur sa monoplace moins de cinq minutes avant qu'il ne prenne la piste. Il n'a finalement pas été pénalisé. Jérôme d'Ambrosio, Oliver Rowland, Sam Bird et Mitch Evans se tenaient en deux dixièmes et demi du cinquième au huitième rang provisoire.

La référence établie par Di Grassi a toutefois volé en éclats face aux concurrents du Groupe 3, dont certains sont très rapides mais n'ont pas forcément concrétisé leur potentiel depuis le début de la saison. Stoffel Vandoorne a signé le meilleur temps en 1'07"619, devançant Sébastien Buemi de six millièmes et Alexander Sims d'un dixième. En revanche, Pascal Wehrlein, Edoardo Mortara et Felipe Massa se sont retrouvés en deuxième moitié de classement, au grand dam de l'écurie Venturi et de sa directrice Susie Wolff. Le Brésilien s'est fait remarquer par deux contacts avec le mur.

Parmi les pilotes fermant la marche au championnat, Gary Paffett et Alexander Lynn se sont illustrés en se hissant en Super Pole aux dépens de Daniel Abt et d'António Félix da Costa. Oliver Turvey, Maximilian Günther, Tom Dillmann et José María López se sont tous classés de la 14e à la 20e place.

Super Pole

Lucas di Grassi a lancé les hostilités dans la course à la pole position avec un très compétitif 1'07"719. Alex Lynn, qui doit convaincre Jaguar de lui maintenir sa confiance la saison prochaine, a réalisé un 1'07"849. Gary Paffett était bien parti pour s'emparer de la pole provisoire, en avance d'un dixième au deuxième intermédiaire, mais n'a finalement pu faire mieux que 1'07"783.

Alexander Sims a ensuite dû se contenter d'un temps de 1'08"017 avec trois secteurs moyens. C'est alors que Sébastien Buemi est allé quatre dixièmes plus vite que Di Grassi dans le premier partiel et est parvenu à maintenir cet avantage sur la ligne d'arrivée, en 1'07"295 ! C'est le nouveau record du Circuit de Tempelhof, car Stoffel Vandoorne a pris la deuxième place avec, lui aussi, quatre dixièmes de retard.

"J'ai eu une saison difficile jusqu'à présent", commente Buemi, qui améliore son record de pole positions avec cette 13e réalisation. "J'espère que nous pourrons convertir cela en bon résultat, l'année a été dure."

E-Prix de Berlin - Phase de groupe des qualifications

  Pilote Équipe Temps Écart
1 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'07.619  
2 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'07.625 0.006
3 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'07.728 0.109
4 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'07.877 0.258
5 United Kingdom Alex Lynn   Jaguar 1'07.920 0.301
6 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'07.926 0.307
7 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 1'07.953 0.334
8 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 1'08.013 0.394
9 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 1'08.046 0.427
10 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 1'08.065 0.446
11 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 1'08.086 0.467
12 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 1'08.119 0.500
13 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 1'08.182 0.563
14 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 1'08.203 0.584
15 Germany Maximilian Günther   Dragon 1'08.218 0.599
16 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 1'08.223 0.604
17 France Tom Dillmann   NIO 1'08.263 0.644
18 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 1'08.314 0.695
19 Brazil Felipe Massa   Venturi 1'08.348 0.729
20 Argentina José María López   Dragon 1'08.720 1.101
21 Netherlands Robin Frijns   Envision Virgin 1'08.919 1.300
22 Germany André Lotterer   DS Techeetah 1'12.568 4.949

E-Prix de Berlin - Super Pole

  Pilote Équipe Temps Écart
1 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 1'07.295  
2 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 1'07.693 0.398
3 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 1'07.719 0.424
4 United Kingdom Gary Paffett   HWA 1'07.783 0.488
5 United Kingdom Alex Lynn   Jaguar 1'07.849 0.554
6 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 1'08.017 0.722