Une mesure efficace de la FIA ?

Le mois dernier, la FIA créait un système de "carton jaune" en Formule E, suite à des courses marquées par de nombreux accrochages depuis le début de la saison 2018-19. Autrement dit, un avertissement verbal est adressé aux pilotes qui se rendent coupables d'une manœuvre critiquable mais pas suffisamment grave pour être sanctionnée directement. C'était notamment le cas du dépassement au chausse-pied de Mitch Evans sur André Lotterer pour la victoire à l'E-Prix de Rome, ayant entraîné un contact entre les deux monoplaces et un avertissement à chacun.

Cette approche plus stricte des commissaires a-t-elle eu un impact sur les courses ? "Pour moi, si l'on ne compte pas l'incident avec Sims, oui", répond Lucas di Grassi pour InsideEVs suite à l'E-Prix de Monaco. "Je pense que depuis qu'ils sont plus stricts, les pilotes font plus attention à leur comportement en piste."

L'incident auquel di Grassi fait référence est un accrochage à l'épingle du Port, qui a provoqué l'abandon du pilote Audi Sport Abt Schaeffler et une pénalité de cinq places sur la grille de départ de l'E-Prix de Berlin pour Alexander Sims. Ce n'est pas le seul contact qui ait été remarqué en Principauté.

"C'était une conséquence de cette grille de départ chamboulée", estime di Grassi. "On met les voitures rapides avec les voitures lentes en course, donc elles doivent dépasser. Mais [à Monaco], si quelqu'un défend et qu'on veut doubler, c'est très dur à faire sans contact. C'est positif que la voiture supporte les touchettes, car on peut essayer de dépasser sur des circuits où c'est quasiment impossible. Si ce n'était pas le cas, je pense que les courses seraient super ennuyeuses. Si les voitures étaient aussi délicates que des Formule 1, personne ne dépasserait, ce serait impossible."

"Il y a eu des discussions quant à rendre les voitures plus faibles, mais je n'y suis pas favorable. On pourrait légèrement changer la structure arrière pour qu'il y ait moins de dégâts quand il y a un contact, mais c'est assez intéressant. Maintenant, les pilotes respectent les nouvelles règles, ils laissent de la place mais se battent durement. C'est ce que les fans veulent voir, et c'est ce que nous voulons faire."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas