Ce véhicule électrique et autonome sera-t-il un jour répandu dans nos villes ?

À l'occasion du salon Vivatech, Renault lève le voile sur l'EZ-Pod, un petit véhicule taillé pour la ville. Cette nouveauté vient grossir les rangs d'une famille de prototypes identifiés par le même préfixe, la navette EZ-Go, le véhicule de livraisons EZ-Pro, le salon roulant EZ-Ultimo et enfin le petit fourgon EZ-Flex. Chacun à sa façon, ces engins montrent les plans de Renault en matière de mobilités futures.

Renault présente le dernier-né comme "un petit robot-véhicule autonome, connecté et 100% électrique pensé pour le transport de personnes ou de biens sur de courtes distances". Conçu sur un châssis de Twizy, ce véhicule imaginé pour des trajets courts en ville est compact, maniable, électrique et peu rapide. Doté d'un ensemble de radars, d'une caméra et d'un Lidar à l'extérieur, il est totalement autonome et se passe donc de poste de conduite. Deux antennes et un GPS disposés sur le toit permettent de le localiser en temps réel.

Renault EZ-Pod
Renault EZ-Pod

Renault estime que son EZ-Pod pourrait être utile dans des aéroports, des parkings, des campus ou des centres commerciaux, où il évoluerait dans des zones dédiées. Le constructeur le voit aussi circuler dans rues habituellement réservées aux piétons, ou s'approcher au plus près des entrées d’immeubles ou de maison, à une vitesse n'excédant pas les 6 km/h.

La version conçue pour le transport d'individus dispose d'une grande ouverture latérale simplifiant l'accès à bord. L’intérieur, simple et facilement nettoyable, est doté de deux écrans communiquant des informations aux passagers, lesquels ont le fessier posé sur un siège de Twizy. Un éclairage intérieur peut varier en fonction des circonstances (début ou fin d'une course par exemple) et indiquer si le véhicule est libre.

Fonctionnel, l'EZ-Pod est considéré par Renault comme un "objet d'apprentissage". Il sera donc testé et pourra par la suite évoluer en fonction des retours du terrain.

Galerie: Renault EZ-Pod