Panasonic pourrait ne pas pouvoir suivre la demande en batteries.

Le torchon brûle entre Panasonic et Tesla, partenaires depuis 2009 sur la fourniture de batteries pour équiper les voitures électriques. Alors qu'en avril dernier, un tweet d'Elon Musk, le patron de Tesla, expliquait que le rythme de production de sa berline Model 3 était ralenti par le rythme de production des batteries électriques de Panasonic, c'est au tour de Kazuhiro Tsuga de monter au créneau. Le PDG du géant de l'électronique japonais a en effet expliqué qu'il pourrait avoir encore plus de mal à suivre avec l'arrivée du Model Y en 2020.

Galerie: 2020 Tesla Model Y

"Les batteries vont arriver à manquer si Tesla commence à vendre son Model Y et continue d'étendre ses affaires l'année prochaine" a-t-il expliqué à Bloomberg. Très clairement, il explique ici que ses lignes de production de batteries installées au sein même de la Gigafactory 1 dans le Nevada ne peuvent pas suivre le rythme voulu par Elon Musk, et que les choses risquent de ne pas s'arranger avec l'arriver l'an prochain du petit SUV de la gamme. Tesla a déjà subit de nombreux retards de production sur la Model 3, et donc des perts financières, on comprend que la firme de Palo Alto ne veuille pas se retrouver en panne de batteries au moment de débuter la production du Model Y.

On peut évidemment comprendre certaines divergences idéologiques entre une compagnie qui n'a même pas 20 ans et qui est dirigée par un patron aussi visionnaire que fantasque, et une autre qui est plus que centenaire et quelque peu conservatrice. Mais le souci pour Tesla vient aussi du fait que le constructeur ne soit fourni en batteries que par Panasonic, et qu'en cas de soucis, c'est toujours compliqué d'avoir ses oeufs dans le même panier.

Toujours est-il que la salut pourrait venir de la Chine et de la future Gigafactory 3, la troisième usine de production. "Que devons-nous faire ? L'un des sujets à aborder avec Tesla est la production de batteries en Chine". 

Galerie: 2020 Tesla Model Y