Dome est impliqué dans le projet !

Comme sur nos routes, les moteurs électriques semblent décidément atteindre les circuits par plusieurs disciplines. Outre la Formule E, qui s'est désormais établie depuis cinq saisons et qui est la discipline électrique officielle de la FIA, on trouve également Roborace, des véhicules électriques et autonomes, et dont la deuxième manche du Championnat aura lieu ce week-end à Modène, à l'occasion des Motor1 Days.

Mais une troisième compétition va voir le jour, et promouvoir à la fois la course automobile électrique, et à la fois la technologie. L'originalité de cette discipline, puisqu'il faut se démarquer, serait de proposer deux types de compétition en un, afin d'attirer tout autant des constructeurs et start-ups que des pilotes. C'est pour cela que deux catégories seraient prises en compte au sein de cette même discipline.

ERA Championship
ERA Championship

La première serait la catégorie sport, où des pilotes s'affronteraient d'une manière totalement classique contre le chrono, puis les uns contre les autres en piste. Le châssis sera fabriqué par le célèbre manufacturier Dome, et les voitures embarqueront un pack de batteries de 24 kWh afin de développer un maximum de 177 chevaux. La vitesse maximale de ces voitures serait de 190 km/h. Mais en réalité, chaque constructeur qui veut s'y engager pourra amener sa propre technologie, quelle qu'elle soit, du moment qu'elle ne dépasse pas les données ci-dessus.

Si c'est le cas, les constructeurs auront libre court quant à la technologie utilisée, que ce soit pour le rendement de la puissance, pour le fonctionnement lui-même du système, ou encore - et ce sera un point crucial du Championnat - pour le gain de poids associé à ce moteur électrique. Car avec une puissance ne dépassant pas les 180 chevaux, l'architecture et le poids du moteur seront deux points cruciaux à ne pas négliger. Si l'on n'en sait pas plus pour le moment, les organisateurs affirment que le coup d'envoi de la saison 1 aura lieu à l'été 2020.

'