La firme étoilée s'engage à ce que la moitié de ses voitures proposées en 2030 soient électriques ou hybrides rechargeables.

La réduction des émissions de CO2 est devenue un enjeu absolument considérable pour les constructeurs automobiles. Le législateur impose en parallèle le respect de certaines normes sous réserve de sanctions financières non négligeables. Pour éviter cela et surtout réduire l'emprunte carbone, les acteurs de l'automobile façonnent et mettent en place des stratégies qu'ils espèrent payantes à l'avenir. Aujourd'hui, c'est le cas de Mercedes qui nous intéresse. Mercedes qui, pour rappel, fait parti des plus mauvais élèves en matière de rejets de CO2 comme nous le révèle un classement de Jato Dynamics concernant les moyennes d'émissions de CO2 pour l'Europe.

À Oslo, en Norvège, Mercedes vient de dévoiler sa stratégie Ambition2039 à l'occasion de la présentation de son nouveau SUV électrique, l'EQC. La firme à l'étoile promet ainsi "une transformation fondamentale des produits de la marque en moins de trois cycles de commercialisation", c'est-à-dire un passage progressif du thermique à l'hybride rechargeable, puis au 100 % électrique. Daimler a d'ailleurs dévoilé ses ambitions puisque le groupe vise, dès 2030, une part des ventes de 50 % pour les modèles électrifiés et promet même de rendre ses usines européennes neutres en émissions de CO2 d'ici 2022. Elles suivront l'exemple de l'usine Factory 56 implantée à 20 kilomètres du siège Mercedes, en Allemagne, à Stuttgart.

"Nous visons une flotte neutre en émissions de CO2 en 20 ans", a déclaré Ola Källenius, actuel directeur de la recherche, qui doit succéder dès la semaine prochaine à l'emblématique Dieter Zetsche. "Notre focus actuellement, ce sont les voitures électrique. Mais il est important de développer d'autres solutions, comme les piles à hydrogène ou les carburants synthétiques."

Daimler n'est pas le seul groupe a avoir dévoilé une stratégie ambitieuse concernant la réduction de ses émissions polluantes, puisque Volkswagen avait également annoncé investir d'ici 2023 plus de 30 milliards d'euros dans l'électrification de ses voitures. Le but ? Viser la neutralité en émissions de CO2 d'ici 2050. Volkswagen estime d'ailleurs vendre sa dernière voiture à moteur thermique en 2040. Concernant Mercedes, la transition a déjà débuté avec un premier SUV 100 % électrique, l'EQC, qui revendique environ 400 kilomètres d'autonomie.

'

Galerie: Ambition2039 - Le projet de Mercedes vers la mobilité durable