Pénalisé, le pilote Jaguar s'élancera hors du top 10.

C'est une erreur minime qui coûte cher. Lors de la Super Pole de l'E-Prix de Monaco, Mitch Evans a activé la puissance de 250 kW avant d'entrer dans le dernier secteur lors de son tour de préparation, plus précisément 0,4 seconde trop tôt.

Cela vaut une réprimande au pilote Néo-Zélandais, qui en avait déjà reçu deux cette saison. Par conséquent, il écope d'une pénalité de dix places sur la grille, comme le veut la réglementation en cas de troisième réprimande. Evans s'élancera donc 12e au lieu de deuxième en Principauté.