L'E-Prix de Monaco 2019 n'aura pas lieu sur le tracé F1.

Malgré les tergiversations initiales, l'on sait que l'E-Prix de Monaco 2019 aura lieu sur un circuit écourté de 1,765 km et non sur la piste F1 de 3,337 km. Cette deuxième option n'avait notamment pas le soutien de Jean Todt, président de la FIA.

Les conditions sont donc identiques aux courses déjà disputées en Principauté en 2015 et en 2017, à l'exception du fait que la Gen2 est plus puissante que la monoplace précédente (250 kW en qualifications, contre 200 kW auparavant ; 200 en course, alors qu'il n'y en avait que 180). Les pilotes, s'exprimant auprès d'InsideEVs, auraient manifestement préféré le tracé traditionnel.

"Tous les pilotes détestent ce circuit, le petit – c'est un circuit de karting", déclare sans détour Jean-Éric Vergne. "Nous tournons en 50 secondes au tour, nous avons 22 voitures, l'an prochain nous allons en avoir 24 ; nous ne pouvons plus courir sur ce circuit. Ce serait trop [de voitures] et c'est trop petit."

"Je suis très triste, car nous avons une voiture qui, cette année, peut parcourir le circuit entier. Je suis très triste que nous ne puissions pas faire le circuit entier, car il est génial. Je ne sais pas pourquoi. Je crois – et personne ne me l'a dit – que c'est parce qu'ils ne veulent pas comparer le chrono à la Formule 1. Mais tout le monde sait que nous serions 20 ou 30 secondes plus lents que la Formule 1. Ce ne serait pas une surprise. Or, la Formule E n'a pas pour but d'être la voiture la plus rapide au monde, mais d'être la plus efficace avec la technologie électrique."

Lucas di Grassi, quant à lui, estime que la Formule E "a suffisamment gagné en maturité pour ne pas avoir besoin d'être comparée à quoi que ce soit". Et lorsque nous l'interrogeons sur la comparaison avec la F1, le Champion 2016-17 répond : "Ce serait pertinent pour cinq journalistes et peut-être 100 personnes du paddock – des gens qui n'aiment déjà pas la FE et qui diraient 'regardez comme ils sont lents !'. Et alors ?"

"On ne peut pas comparer la FE à la F1. On ne peut pas comparer la FE au rallye, aux courses de camions, de bateaux, de jet-skis. C'est une autre discipline. Ce n'est pas plus facile ou plus dur à piloter parce que c'est lent. C'est juste différent. C'est comme comparer la NASCAR à l'IndyCar : 'La NASCAR est 20 secondes plus lente que l'IndyCar, donc c'est plus facile'. Non, c'est faux. C'est un sport différent."

Vainqueur des deux premières courses à Monaco, Sébastien Buemi commente quant à lui : "Ce circuit n'est pas mal, mais bien sûr, j'adorerais tenter le grand. Jusque-là, j'ai un bon palmarès ici. Si c'est pour ça que j'ai réussi, peut-être qu'il vaut mieux garder le petit !"

Selon les informations d'InsideEVs, de nouvelles discussions concernant l'utilisation du circuit entier par la Formule E devraient avoir lieu en vue de l'édition 2021 de la course, qui est disputée en alternance avec le Grand Prix de Monaco historique.

Avec Alex Kalinauckas et Tom Errington