C'est une possibilité !

PDG de la Formule E, Alejandro Agag a confirmé qu'une course nocturne en Arabie saoudite pour ouvrir la saison 2018-19 était "une possibilité", à condition que ce soit fait de manière écologique. La Formule E a un accord de dix ans avec la fédération sportive d'Arabie saoudite, et la deuxième édition de l'E-Prix devrait être une double manche, bien que ce ne soit pas encore confirmé par la FIA.

Ad Diriyah pourrait également accueillir les premières courses nocturnes de l'Histoire de la Formule E, et Alejandro Agag a indiqué à InsideEVs que ce n'était "pas confirmé, mais c'est l'une des options". Lorsque nous lui avons demandé comment cela pourrait correspondre aux objectifs de développement durable de la FE, Agag a répondu : "Cela dépend d'où provient l'énergie. L'énergie solaire – il y a beaucoup de soleil là-bas. Seulement si c'est renouvelable, [nous ferons la course de nuit]."

Le calendrier 2019-20 devrait inclure Hong Kong, qui était pourtant menacé en raison d'une piste qui doit être agrandie et d'autres travaux prévus à proximité. "Nous continuons de jongler avec les courses asiatiques", a commenté Agag. "Nous avons Séoul, c'est confirmé, et nous avons Hong Kong. Hong Kong a une date, désormais. Ce n'est pas encore certain, mais c'est plutôt bien parti. Quant à l'autre course en Chine, il faut voir ce qui va se passer, nous n'avons toujours pas la solution."

Des sources ont par ailleurs indiqué à InsideEVs que la Formule E n'allait pas faire son retour à Marrakech pour une quatrième édition de l'E-Prix, qui a lieu sur le Circuit Moulay El Hassan depuis la saison 2016-17. Mais Agag a tempéré : "Peut-être que nous allons retourner à Marrakech, peut-être pas. C'est ce que nous sommes en train de décider. Nous jonglons encore avec quelques options çà et là ; nous pourrions bien revenir à Marrakech, mais je dirais que c'est 50-50."

Avec Londres déjà confirmé comme double manche pour conclure la saison 2019-20 et l'arrivée de Séoul au calendrier, deux meetings devront être abandonnés par rapport à la campagne actuelle pour respecter l'objectif d'Agag de maintenir "des coûts plutôt bas pour les équipes". L'E-Prix de Monaco étant organisé en alternance avec le Grand Prix de Monaco historique, il ne sera pas présent la saison prochaine, et selon nos informations, Marrakech sera la deuxième course à être écartée. "Je ne veux pas faire augmenter le nombre de courses", a fait savoir Agag. "Plus nous en faisons, plus ça coûte cher à tout le monde. Et parce que nous avons deux nouveaux circuits – Londres et Séoul –, deux doivent partir. C'est le cas de Monaco, mais il faut qu'il y en ait un autre."

Le calendrier 2019-20 de Formule E sera officiellement ratifié par la FIA lors du prochain Conseil Mondial du Sport Automobile, le 14 juin.