On voit encore mieux sa signature lumineuse !

Le premier modèle 100 % électrique de Porsche, la Taycan, continue son développement aux mains des ingénieurs de la marque de Francfort. Ceux-ci ont longtemps conduit des prototypes embarquant notamment de fausses canules d'échappement, ainsi que des camouflages épais autour des phares, nous empêchant de vraiment profiter du design choisi pour cette première Porsche 'zéro émission'.

Ce ne sont pas les premiers clichés que nous vous proposons de cette Taycan sans camouflage, mais ce sont clairement ceux qui offrent la meilleure qualité, et donc la meilleure vue sur ses détails. Néanmoins, il ne s'agit pas du prototype vu précédemment mais bien d'un autre, ce qui confirme que Porsche atteint les dernières phases de développement du modèle, qui est désormais testé dans une configuration qui reproduit les données définitives du modèle de production. Et l'occasion pour nous de vous montrer cette version presque à nu du modèle.

Une première chose nous marque, à la vue de ces phares avant répartis en quatre LED principales, c'est la ressemblance avec le concept Mission E, qui préfigurait la Taycan avant que celle-ci ne soit officiellement annoncée. La forme des optiques a légèrement été revue, tout comme le placement des feux diurnes, mais on ne pourra pas accuser la firme d'avoir présenté un concept fantaisiste. On retrouve également le capot moteur en trois plans horizontaux et une face avant dénuée de toute entrée d'air, comme c'est souvent le cas sur les modèles 100 % électriques.

Galerie: La Porsche Taycan n'a presque plus de camouflage

De profil, on retrouve une ligne un peu plus conventionnelle que le concept Mission E, qui était très racé, et l'on se rapproche un peu plus des lignes d'une Porsche telle qu'on en connaît sur la gamme thermique. La ligne de toit est toutefois bien plus fuyante que sur une Panamera et l'on peut légitimement se questionner sur la place qui restera à l'arrière, notamment pour les grands gabarits, qui se tourneront certainement davantage vers la Taycan Cross Turismo.

À l'arrière, comme nous vous le disions, Porsche a arrêté d'installer de fausses sorties d'échappement, ce qui calmera surement les moqueries à son sujet, maintenant qu'il est évident que c'est bien un prototype électrique qui est en test. Malgré les faux feux dessinés au scotch rouge, on remarque bien une signature lumineuse fine et horizontale, qui se prolongera d'un côté à l'autre du hayon. Alors que sa production débutera en septembre, on se trouve donc ici face à une version quasi définitive de la Porsche Taycan.

'