Des tests sont d'ores et déjà prévus pour l'année prochaine.

Si ces dernières années ont été compliquées pour l'ensemble du groupe Volkswagen suite à l'affaire du Dieselgate, l'entreprise allemande entame peu à peu sa transition énergétique. Les voitures électriques sont bien évidemment au cœur du projet puisque Audi vient de lancer son premier SUV 100 % électrique avec l'e-tron. Volkswagen devrait emboîter le pas avec une gamme de voitures électriques. Cependant, d'après les récents propos de Bram Schot, le patron d'Audi à nos confrères de chez Autocar, il n’existe pas une seule solution permettant de relever le défi de zéro émission lancée par le législateur.

"Nous voulons vraiment accélérer les choses", a déclaré Bram Schot. "Nous allons donner plus de priorité au développement de véhicules à hydrogène : plus d’argent, plus de capacité et davantage de confiance". Audi lancera un nouveau concept-car de véhicule à pile à combustible d’ici la fin de l’année 2019. La marque envisage également de produire un nombre limité d’unités dès 2021. Cela dit, Bram Schot a toutefois relativisé en précisant que la production de masse de véhicules à hydrogène ne verra pas le jour avant 2025. D'ici cette date, Audi aura déjà lancé douze modèles 100 % électriques. Rappelons également que la firme aux anneaux avait dévoilé en janvier 2016 le concept-car h-tron quattro, une prémisse de l'intérêt de l'hydrogène de la part d'Audi.

Pourquoi donc un retour au développement de l'hydrogène pour Audi ? Comme expliqué plus haut, Bram Schot, et le groupe Volkswagen d'une manière générale, pensent qu'il n'existe pas une seule réponse au défi zéro émission. L'idée est aussi de faire face à la pénurie de batteries à laquelle sont confrontés les véhicules électriques. N'oublions pas que, pour le moment, en attendant les premiers résultats de "l'Airbus de la batterie", c'est la Chine qui aujourd'hui domine outrageusement le marché, créant une sorte de dépendance. Pour rappel, en juin 2018, Audi a annoncé un partenariat avec Hyundai pour un partage croisé de brevets concernant les véhicules à hydrogène. Hyundai qui commercialise déjà un véhicule de ce type avec le Nexo. Une voiture commercialisée à un prix prohibitif, mais l'intérêt croissant du groupe Volkswagen et d'Audi concernant les piles à combustibles devrait permettre de réduire les coûts et surtout d’élargir le débat sur l’infrastructure alimentant l’hydrogène. Globalement, l'hydrogène pourrait prendre le même chemin que le tout électrique... avec quelques années de retard.

Source : Autocar

'

Galerie: Audi h-tron quattro concept