Pas de monopole, mais presque...

La mairie de Paris continue d'organiser l'après Autolib', service d'autopartage disparu l'année dernière, après une annonce de sa suppression en juin 2018. C'est désormais un nouveau système qui lui succédera, Mobilib', et la ville de Paris l'a établi en attribuant ce lundi 6 mai le service à quatre entreprises de location de voiture, dont la principale est Ubeeqo, une filiale du géant Europcar.

Le partage a été fait en nombre de places, et Ubeeqo est largement au-dessus de ses concurrents puisqu'il a reçu 851 places, sur les 1213 attribuées à Mobilib'. Mais surtout, il reçoit les 713 places anciennement destinées à Autolib', équipées d'une borne de rechargement pour les voitures. Ce sont trois autres entreprises, que sont le géant de la location Ada et les start-ups Drivyt et Communauto, qui se partageront les 362 places non attribuées à Ubeeqo.

Ubeeqo va donc majoritairement s'armer de voitures électrifiées pour son offre d'autopartage, tandis que les autres acteurs de ce nouveau service pourraient décider d'utiliser des voitures à moteur thermique, n'ayant pas obtenu les places munies de bornes de rechange. Ce service sera différent de l'ancien Autolib', puisqu'il s'agira d'une location de voiture avec obligation de ramener la voiture à l'endroit où elle a été louée, empêchant ainsi une location à plus longue durée. Pour les services de voitures électriques à l'image de ce que faisait Autolib' dans le passé, il reste encore Free to Move, Moov'in Paris et Car 2 Go, qui n'ont toutefois pas obtenu de places attribuées officielles dans ce marché.

Ubeeqo, présent en France depuis 2008 sous le nom de Carbox, possédera 1100 voitures et deviendra la flotte partagée la plus importante de Paris. Des voitures hybrides rechargeables constitueront la majorité de l'offre, avec notamment des Toyota Prius et Hyundai Ioniq, tandis que la part des voitures électriques sera de 20 %. Ubeeqo annonce des tarifs allant de 6 à 9 euros de l'heure, ou de 45 à 80 euros la journée.

'