Selon Wehrlein, Mahindra a trouvé la solution !

Jérôme d'Ambrosio a mené le championnat de Formule E à plusieurs reprises en 2018-19 et s'est imposé à Marrakech pour Mahindra, tandis que son coéquipier Pascal Wehrlein est passé près de la victoire à Santiago et à Mexico. Mais depuis quelque temps, Mahindra était en manque de performance, ce qui coïncidait avec des conditions plus fraîches – et de la pluie – à Hong Kong, Rome et Paris.

Mahindra est revenu à sa base de réglages précédente à Rome, et Wehrlein a signé la pole position à Paris avant d'être déclassé des qualifications. Il a ensuite pris la dixième place en course. Et lorsque nous lui demandons si l'épreuve des Invalides a montré que Mahindra avait trouvé la solution, l'Allemand répond pour InsideEVs : "Je suis vraiment content, j'aurais aimé que nous la trouvions un peu plus tôt, mais je crois que nous l'avons trouvée."

"Nous avons changé [les réglages] et trouvé la solution, donc c'était mieux et j'en suis vraiment satisfait. [Mahindra] a fait de l'excellent travail, et c'est si serré en FE que les petites choses font une grande différence. Je me sens à l'aise dans la voiture, et d'emblée, j'étais en pole position."

Wehrlein ajoute qu'il manquait de confiance en sa monoplace car elle avait développé une tendance sous-vireuse, qui est désormais éradiquée. D'Ambrosio, quant à lui, a perdu la tête du championnat au profit de Robin Frijns (vainqueur à Paris) mais juge que Mahindra "a fait un pas en avant avec la voiture".

L'écurie indienne est désormais quatrième au classement des équipes, à 39 points de DS Techeetah, avec d'Ambrosio et Wehrlein cinquième et onzième du championnat des pilotes respectivement. Le directeur d'équipe Dilbagh Gill s'était montré clair avant l'E-Prix de Paris : il attend le retour à la victoire lors des prochaines courses.