Encore une fois, Oliver Rowland a joué la victoire sans concrétiser.

B.V., Paris - Qu'il s'annonçait bien, cet E-Prix de Paris, pour Oliver Rowland ! Classé dans le top 3 des deux séances d'essais libres, le Britannique a signé le meilleur temps de la phase de groupes des qualifications avant de se classer deuxième en Super Pole, héritant de la pole position suite au déclassement de Pascal Wehrlein.

C'était déjà la deuxième pole position de Rowland pour sa neuvième course en Formule E, avec l'opportunité de remporter une première victoire pour celui qui évolue constamment aux avant-postes depuis Mexico, en février. Hélas, c'est encore une opportunité manquée : le pilote Nissan e.dams est parti à la faute dès le premier tour de course effectif.

Lorsqu'InsideEVs lui demande dans un entretien exclusif de narrer sa course, un Rowland abattu va droit au but : "Un bon départ sous Safety Car. J'étais à l'aise en tête, mais j'ai bloqué les roues et percuté le mur. C'est tout."

Nous lui demandons ensuite ce qui a provoqué cet accident qui l'a relégué à la dernière place. "Je ne sais pas vraiment, à vrai dire", répond l'intéressé. "Il faut que je vérifie, je n'ai pas l'impression d'avoir fait quelque chose différent de d'habitude. J'avais le contrôle quand le blocage de roue a commencé, mais je n'ai pas réussi à le récupérer."

Rowland peut au moins faire contre mauvaise fortune bon cœur, ayant affiché un excellent rythme après sa sortie de piste ; il était alors plusieurs dixièmes plus rapide que la concurrence. Et lorsque nous lui demandons s'il se permettait peut-être de moins gérer son énergie que les leaders, un sourire légèrement amer se dessine sur son visage : "J'étais sur la stratégie d'économie, donc j'étais rapide aujourd'hui."

Pénalité pour Monaco

L'Anglais boit le calice jusqu'à la lie, ayant écopé de trois places de pénalité sur la grille de départ de l'E-Prix de Monaco pour avoir provoqué un accident ayant contraint Alexander Sims à l'abandon. "J'ai doublé Stoffel [Vandoorne] au freinage au virage 3 et il n'y a pas d'adhérence, on n'y voit rien et j'ai juste légèrement bloqué la roue intérieure à nouveau", nous a expliqué Rowland avant d'être informé de sa pénalité. "[Sims] était à l'extérieur, il était là, et je l'ai percuté. C'est ma faute. Quand c'est comme ça, après un Full Course Yellow, tout [les pneus, les freins, ndlr] est complètement glacé. C'est ma faute."

Cet incident a eu lieu quelques secondes après un accrochage entre Jérôme d'Ambrosio et Sam Bird, pour lequel le Belge a reçu la même sanction. Trois places en plus pour Edoardo Mortara également, puisque le pilote Venturi a provoqué le crash d'Alex Lynn au virage 13.