Une course pleine de rebondissements !

B.V., Paris - Si Pascal Wehrlein (Mahindra) était le plus rapide en Super Pole à l'E-Prix de Paris, l'Allemand a été déclassé des qualifications, tout comme son coéquipier Jérôme d'Ambrosio (Mahindra), et s'est retrouvé en fond de grille sur le Circuit des Invalides. "Je ne comprends pas vraiment cette pénalité", a-t-il déploré avant la course. Qu'importe : Oliver Rowland (Nissan e.dams) occupait désormais la pole position devant Sébastien Buemi (Nissan e.dams), Robin Frijns (Envision Virgin), Felipe Massa (Venturi) et Maximilian Günther (Dragon).

Le départ a été donné derrière la voiture de sécurité, car seul le côté gauche de la grille était sec, suite à une grosse averse survenue deux heures plus tôt. Cela n'a pas empêché José María López (Dragon) de rétrograder derrière les Mahindra dès le premier tour.

Rowland dans le mur

Et dès ces premiers instants, coup de théâtre : Oliver Rowland a percuté le Tecpro au virage 10 après un gros blocage de roue ! Le pilote Nissan s'est retrouvé dernier à 26 secondes du leader, son coéquipier Sébastien Buemi.

 

Après cinq tours, Buemi menait avec une demi-seconde d'avance sur Frijns, une seconde sur Massa, deux secondes sur Günther, deux secondes et demie sur André Lotterer (DS Techeetah) et trois secondes sur Daniel Abt (Audi Sport Abt). C'est le moment qu'ont choisi Frijns et Massa pour activer les 25 kW de puissance supplémentaire du mode attaque, se lançant à la poursuite de Buemi.

Le Suisse s'est sorti de cette situation inconfortable en utilisant l'attack mode dès le tour suivant, non sans un contact qui a endommagé l'avant de la Virgin. Lotterer en a également fait usage et est parvenu à doubler Günther pour lui prendre la quatrième place, non sans le percuter par l'arrière sans trop de dégâts.

Buemi au stand

Lotterer est ensuite parvenu à faire l'extérieur à Massa pour la troisième place, alors que Buemi est rentré au stand, l'arrière de sa monoplace ayant été endommagé par le contact avec Frijns... à qui il cédait la tête de la course ! Le Néerlandais devançait Lotterer d'une demi-seconde, puis Massa, Abt et Günther de trois secondes. Abt, justement, a plongé à l'intérieur du Brésilien au virage 3, celui-ci manquant de peu de se faire doubler par Günther également.

C'est alors que la pluie s'est mise à tomber, pour la première fois lors d'une course de Formule E ! La direction de course a décidé d'activer brièvement le Full Course Yellow en raison des conditions météorologiques.

À la mi-course, Frijns menait avec une seconde d'avance sur Lotterer, cinq sur Abt, 12 sur Massa, et 14 sur Günther ; suivaient Lucas di Grassi (Audi Sport Abt), Edoardo Mortara (Venturi) et Jean-Éric Vergne (DS Techeetah). Malheureusement pour l'un des deux pilotes français, Tom Dillmann (NIO) a percuté le mur alors qu'il évoluait dans les points. Mitch Evans, l'un des candidats au titre, est également rentré au stand après avoir perdu son aileron avant dans un incident qui n'a pas été montré sur l'écran.

Incidents dans le peloton

Le Full Course Yellow a ensuite fait son retour en raison d'un carambolage entre quatre pilotes, dont Alexander Sims qui s'est retrouvé expédié dans le mur par Oliver Rowland au virage 3, où se trouvait déjà Sam Bird en raison d'un incident avec Jérôme d'Ambrosio quelques secondes plus tôt. André Lotterer, deuxième, Daniel Abt, troisième, et Jean-Éric Vergne, huitième, ont profité de la neutralisation pour activer le mode attaque une deuxième fois. Un replay montrait le local de l'étape se faire tasser dans le mur par la Venturi de Mortara.

 

La course de Venturi a pris un mauvais tournant en quelques secondes lorsque le drapeau vert a été agité, puisque Massa est parti en tête-à-queue au virage 2 avant que Mortara ne tire tout droit au freinage suivant. Les deux hommes se sont retrouvés septième et douzième respectivement.

Les commissaires ont fait appel au Full Course Yellow pour la troisième fois, puis au Safety Car, lorsqu'Edoardo Mortara a tenté un dépassement bien trop optimiste sur Alex Lynn au virage 13, les deux hommes se retrouvant dans le mur, alors que Felipe Massa et Oliver Turvey se sont touchés et ont pris l'échappatoire au virage 3, perdant un temps précieux.

Le sprint final

Il restait deux minutes +1 tour, soit trois tours, lorsque la course a repris ses droits, avec Frijns en tête devant Lotterer, Abt, di Grassi, Günther, Vergne, Félix da Costa et d'Ambrosio... mais pas pour longtemps, car d'Ambrosio s'est retrouvé dans les Tecpro au virage 3, immédiatement heurté par López. Le Full Course Yellow a encore une fois neutralisé la course, et le drapeau vert agité dans le dernier tour n'a pas remis en question le résultat.

Robin Frijns a ainsi remporté l'E-Prix de Paris 2019 malgré les dégâts sur son aileron avant, devenant le huitième vainqueur en huit courses cette saison et prenant la tête du championnat ! Le Néerlandais devance André Lotterer, Daniel Abt, Lucas di Grassi et Maximilian Günther. Jean-Éric Vergne prend la sixième place, suivi par António Félix da Costa (qui fait toutefois l'objet d'une enquête des commissaires pour son utilisation du FanBoost), Gary Paffett, Felipe Massa et Pascal Wehrlein, revenu du diable Vauvert pour arracher un point.

E-Prix de Paris 2019

  Pilote Équipe Tours Temps/Écart
1 Netherlands Robin Frijns   Envision Virgin 32 47'50.510
2 Germany André Lotterer   DS Techeetah 32 1.373
3 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 32 3.175
4 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 32 3.666
5 Germany Maximilian Günther   Dragon 32 5.456
6 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 32 6.694
7 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 32 7.238
8 United Kingdom Gary Paffett   HWA 32 7.901
9 Brazil Felipe Massa   Venturi 32 10.522
10 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 32 10.998
11 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 32 11.488
12 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 32 19.451
13 Argentina José María López   Dragon 32 24.023
14 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 32 1'22.226
15 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 31 1 tour
16 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 31 1 tour
Ab Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 29 3 tours
Ab United Kingdom Alex Lynn   Jaguar 23 9 tours
Ab Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 23 9 tours
Ab Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 18 14 tours
Ab United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 18 14 tours
Ab France Tom Dillmann   NIO 17 15 tours