Les vétérans sont partis à la faute au petit matin !

B.V., Paris - Il est sept heures et demie, Paris s'éveille... sous la pluie ! Les conditions d'adhérence étaient précaires pour cette première séance d'essais libres de l'E-Prix de Paris, et bien que le soleil ait fait une apparition remarquée en fin de séance, les incidents se sont multipliés en piste.

Contre toute attente, ces incidents impliquaient les pilotes les plus expérimentés du championnat – du moins en ce qui concerne ceux qui ont été captés par les caméras. Dès le début de la séance, Jean-Éric Vergne (DS Techeetah) a perdu le contrôle dans la ligne droite de départ et a heurté le mur par l'arrière.

 

C'est ensuite Lucas di Grassi qui a percuté le rail en sortant large, endommageant l'avant de son Audi. "Beaucoup de dégâts, j'ai perdu l'arrière en ligne droite sur une bosse dans mon tour de sortie", commente le Brésilien. "C'est ma faute. Les gars ont fait un travail fantastique, ils ont réparé la voiture aussi vite que possible. Maintenant, nous allons la réparer comme il faut afin d'être prêts pour la deuxième séance."

Une incompréhension entre Sébastien Buemi (Nissan e.dams) et Sam Bird (Envision Virgin) a provoqué un accrochage entre les deux hommes, sans trop de dégâts ; le Suisse a écopé d'une réprimande. Vergne, Di Grassi, Buemi, Bird : ces quatre hommes ont remporté 35 des 52 E-Prix disputés à ce jour.

Robin Frijns (Envision Virgin) est ensuite parti en tête-à-queue au virage 2, où il a heurté le mur par l'avant. "Il s'est fait piéger par un peu d'eau stagnante et s'est retrouvé dans le mur", commente Leon Price, team manager d'Envision Virgin Racing. Sébastien Buemi a immédiatement perdu le contrôle au même endroit ; le drapeau rouge a été agité pendant dix minutes.

Le calvaire de Virgin ne s'arrêtait pas là, puisque Sam Bird a commis une erreur au virage 1 et a détruit l'avant gauche de sa monoplace, mettant un terme définitif à la séance à sept minutes et quelque du drapeau à damier.

Dans ces conditions, les résultats ne sont forcément pas représentatifs ; toujours est-il que c'est André Lotterer (DS Techeetah) qui a signé le meilleur temps en 1'10"667, devançant les Nissan de Sébastien Buemi et Oliver Rowland de deux dixièmes et demi, puis Gary Paffett (HWA Racelab) et Sam Bird de six dixièmes. Malgré les interruptions et les accidents, tous les concurrents ont parcouru au moins dix tours.

E-Prix de Paris - Essais Libres 1

  Pilote Équipe Tours Temps Écart
1 Germany André Lotterer   DS Techeetah 20 1'10.667  
2 Switzerland Sébastien Buemi   Nissan e.dams 18 1'10.900 0.233
3 United Kingdom Oliver Rowland   Nissan e.dams 19 1'10.922 0.255
4 United Kingdom Gary Paffett   HWA 19 1'11.276 0.609
5 United Kingdom Sam Bird   Envision Virgin 12 1'11.277 0.610
6 Germany Pascal Wehrlein   Mahindra 19 1'11.417 0.750
7 France Jean-Éric Vergne   DS Techeetah 17 1'11.474 0.807
8 Switzerland Edoardo Mortara   Venturi 18 1'11.571 0.904
9 France Tom Dillmann   NIO 17 1'11.808 1.141
10 Argentina José María López   Dragon 19 1'11.853 1.186
11 United Kingdom Alex Lynn   Jaguar 19 1'11.921 1.254
12 Germany Daniel Abt   Audi Sport Abt 18 1'11.937 1.270
13 New Zealand Mitch Evans   Jaguar 19 1'12.056 1.389
14 Belgium Stoffel Vandoorne   HWA 19 1'12.119 1.452
15 Brazil Felipe Massa   Venturi 19 1'12.129 1.462
16 Germany Maximilian Günther   Dragon 17 1'12.439 1.772
17 Belgium Jérôme d'Ambrosio   Mahindra 20 1'12.514 1.847
18 Portugal António Félix da Costa   BMW i Andretti 16 1'12.831 2.164
19 United Kingdom Oliver Turvey   NIO 18 1'12.853 2.186
20 United Kingdom Alexander Sims   BMW i Andretti 17 1'12.938 2.271
21 Netherlands Robin Frijns   Envision Virgin 11 1'13.066 2.399
22 Brazil Lucas di Grassi   Audi Sport Abt 13 1'13.414 2.747