Plus de 600 km pour la Model S !

Tesla n'en finit plus d'apporter des améliorations à ses voitures, pour continuer à être fidèle au précepte d'Elon Musk, qui refuse qu'une voiture neuve soit livrée dans sa forme définitive, mais préfère que les propriétaires de celles-ci puissent bénéficier, au fil du temps, des évolutions les plus récentes. Si ceci est possible au travers des mises à jour régulières du logiciel équipant les voitures, la marque ne se repose pas sur le plan du matériel et apporte aujourd'hui une grosse évolution sur les Model S et Model X.

La marque annonce que toutes les variantes sont désormais équipées d'un groupe motopropulseur plus efficient, qui permet d'offrir 10 % d'autonomie supplémentaire à ces modèles. La batterie est toujours la même, mais le moteur à induction est remplacé par un moteur à aimant permanent. Ainsi, la Model S offre désormais jusqu'à 610 km d'autonomie, tandis que le Model X est désormais capable de parcourir 505 kilomètres entre deux charges, en cycle WLTP. Grâce à d'autres modifications au niveau de la lubrification, du refroidissement et du design, la performance progresse également lors de l'accélération.

Mais ce n'est pas tout, puisque la capacité de recharge est revue à la hausse, pour monter à 200 kW sur les Superchargeurs V3, et 145 kW sur l'ancienne génération. Cela permettra un temps d'attente divisé par deux pour recharger les Tesla concernées. L'autre grosse nouveauté de cette évolution est une suspension adaptative développée directement par la marque, qui permet d'augmenter le confort de conduite, mais aussi celui des occupants du véhicule lorsque l'Autopilot est activé.

Le système anticipera les besoins de la voiture en termes de suspension selon le type de route sur laquelle elle se trouve, et pourra ainsi jauger si elle doit se raffermir ou s'assouplir, selon la dégradation du bitume, la sinuosité de la route, ou encore l'agressivité du conducteur au volant. À une vitesse plus élevée, notamment sur autoroute, la voiture sera également capable de s'abaisser pour optimiser la traînée et ainsi augmenter l'autonomie. D'autres évolutions moins importantes continuent également d'être apportées aux roulements et même aux pneus, toujours dans le but d'optimiser l'autonomie, la tenue de route et le confort.

'