La fin des galères de fiabilité pour HWA Racelab ?

Nouvelle écurie en cette saison 2018-19 de Formule E, HWA Racelab a connu des débuts difficiles. Utilisant des groupes propulseurs clients Venturi, la structure allemande (qui deviendra Mercedes la saison prochaine) a déjà enregistré sept abandons, plus que n'importe quelle autre équipe.

Pourtant, le potentiel est là, en témoigne la pole position signée par Stoffel Vandoorne à Hong Kong – course où son coéquipier Gary Paffett est entré dans le top 10 pour la première fois. Mais trop souvent, les deux hommes étaient trahis par leur arbre de transmission : cette pièce a fait défaut trois fois lors des deux dernières manches.

Or, Venturi a travaillé avec ses fournisseurs pour résoudre le problème, car le constructeur monégasque sous-traite effectivement la production de cette pièce. Un porte-parole de HWA confirme justement qu'une évolution est disponible pour l'E-Prix de Rome, qui a lieu ce samedi.

Lorsque nous lui demandons si HWA est convaincu que son problème d'arbre de transmission est résolu, Gary Paffett indique pour Motorsport.com : "Je pense. C'est le circuit le plus exigeant pour l'arbre de transmission, particulièrement avec le saut en haut de la montée, c'est vraiment dur car l'arbre bouge verticalement sur les bosses. Nous avons des évolutions là-dessus ce week-end ; espérons que cela résoudra le problème."

Stoffel Vandoorne renchérit à notre micro : "Nous verrons ce week-end [si le problème est résolu]. Il y a des évolutions pour tenter de résoudre le problème. Il nous faut espérer le meilleur ; nous verrons comment ça se passera."

Paffett et Vandoorne auront désormais pour objectif d'enfin concrétiser leur potentiel sur le Circuito Cittadino dell'EUR, où tous deux disputeront leur septième course en Formule E... le Belge étant notamment à la recherche d'une première arrivée dans le top 15, comptant pour l'heure quatre abandons, une 16e et une 18e places.

"À chaque week-end, il y a un nouveau problème à surmonter", déplore Paffett. "Espérons en avoir accumulé suffisamment pour ne plus en trouver de nouveaux ! On aborde chaque week-end en pensant avoir beaucoup appris et tout maîtriser, puis quelque chose se produit dans la course suivante et on se dit 'oh, on n'avait pas pensé à ça'."

"Espérons pouvoir faire ce week-end sans trop de problèmes. C'est la clé. Nous n'avons peut-être pas la voiture la plus rapide, mais nous en avons une suffisamment rapide pour marquer des points tous les week-ends. C'est ce que nous devons essayer de faire, ainsi que de ne pas commettre trop d'erreurs."

Avec Tom Errington