Où est passé le cash de Faraday ?

Faraday Future n'arrive pas à sortir la tête de l'eau. L'entreprise se voulant rivale de Tesla dans le véhicule électrique de luxe ne cesse de prendre du retard pour diverses raisons. L'an dernier, c'était l'annulation de son projet d'usine dans le Nevada qui lui coûtait du temps, et qui retardait un peu la production pré-série de la FF 91, son premier modèle, qui a fini par être assemblé cet été.

Ce sont désormais des problèmes économiques qui vont se poser pour Faraday Future, qui semble plus que jamais loin de pouvoir lancer la production de son premier et unique modèle. Fragilisée par des difficultés économiques, le constructeur s'était retiré de la Formule E, où il venait de faire son entrée comme sponsor de l'équipe Dragon Racing, et n'a dû son salut qu'à l'arrivée dans son capital d'Evergrande Health, un fonds d'investissement chinois qui est devenu l'actionnaire principal de la marque en rachetant 45 % de parts de la marque.

Une opération à deux milliards de dollars qui devait se faire en plusieurs fois, à commencer par un virement de 800 millions de dollars effectué en mai 2018. Faraday Future devait recevoir 600 millions de dollars en 2019 et la même somme en 2020, mais a finalement demandé à Evergrande Health de faire une avance de paiement de 700 millions de dollars, qui a été acceptée mais jamais honorée. Faraday Future annonce en effet que le paiement n'est jamais arrivé et veut désormais annuler l'accord avec Evergrande Health.

Première Faraday Future FF 91 produite
Faraday Futue BiW
Première Faraday Future FF 91 produite

Seulement, ce dernier a déjà lâché 800 millions rapidement dépensés et Faraday Future veut désormais s'en débarrasser. Le groupe chinois a déjà assuré qu'il se protégerait des agissements de la marque, qu'il accuse de manipulation, et semble vouloir récupérer son argent si l'accord est finalement annulé. Selon des employés du constructeur, celui-ci croulerait déjà sous les dettes, d'où la demande d'avance à Evergrande Health.

Toujours selon des employés, qui se sont confiés anonymement au magazine The Verge, la seule FF 91 sortie de l'usine de Handford, aurait pris feu fin septembre, peu après un événement interne lors duquel elle a été montrée. Les employés ont signé un accord de confidentialité et n'ont pas le droit de s'exprimer à ce sujet, on ne sait donc ni la cause de l'incendie, ni l'ensemble de ses conséquences sur la voiture. Une voiture qui semble plus que jamais menacée de ne pas voir le jour.

 

Audi e-tron : un autre SUV électrique