Les points à soulever, les questions à se poser.

Que vous ayez déjà une connaissance poussée des véhicules électriques ou que vous réfléchissiez à l'achat de votre première voiture 'zéro émission', il est vraiment conseillé d'aller essayer votre cible avant de prendre une décision quant à ce changement. Peu importe le nombre de recherches que vous ayez effectué au sujet de l'autonomie, des performances et des options d'une voiture, il est toujours conseillé de vous placer derrière le volant pour avoir une vision précise de votre possible futur achat. 

Un sondage a montré que seulement un tiers des automobilistes essaie une voiture avant de la louer à longue durée ou de l'acheter. Pourtant, il ne s'agit pas d'un petit investissement, d'autant que le tarif d'un véhicule électrique dépasse en majorité aisément les 30'000 euros. Si vous hésitez entre plusieurs modèles, n'hésitez pas à faire le tour des concessions pour en essayer plusieurs selon votre budget, mais surtout selon votre cahier des charges personnel. 

Les voitures électriques étant encore exposées au compte-gouttes chez les distributeurs, nous vous conseillons d'appeler le garage pour vérifier qu'ils aient le modèle que vous souhaitez essayer, sans quoi ils pourront le faire venir via un autre garage du même réseau. Mais surtout, cet appel permettra de prendre un rendez-vous et obligera le concessionnaire à vous fournir un véhicule bien chargé et parfaitement opérationnel. Sans dire que vous allez faire 200 kilomètres en essai, il est toujours préférable de ne pas avoir à se soucier de la consommation. Que la voiture soit électrique ou thermique, on ne sera pas concentrés sur les points importants de l'essai en devant vérifier l'autonomie restante à chaque instant.

Avant de prendre le volant

Une fois arrivé chez votre concessionnaire pour l'essai, celui-ci vous proposera certainement de vous expliquer les diverses étapes du fonctionnement et les indicateurs du véhicule, ce qui peut être déjà une bonne base pour apprendre à connaître la voiture que vous finirez possiblement par acheter par la suite. Surtout, prenez le temps de vous familiariser avec elle, extérieur comme intérieur. Regardez par exemple où se situe la prise pour la recharge pour vous faciliter la vie sur votre point de recharge à domicile, étudiez la place pour vos passagers et vos bagages ou encore la facilité d'accès à la banquette arrière si vous avez des enfants.

Une fois installé(e) au poste de conduite, vérifiez que vous parvenez aisément à atteindre une position de conduite qui vous convient, que les rangements et autres options pratiques vous satisfont, et prenez quelques minutes pour vous familiariser avec l'affichage de l'ordinateur de bord, où les informations au sujet de la voiture sont à la fois nombreuses et importantes, et avec l'éventuel système multimédia embarqué. Vérifiez notamment que la luminosité de l'écran vous convient et que le système vous semble assez intuitif pour ne pas trop vous distraire au volant.

Sur la route

Si vous n'avez jamais conduit de voiture électrique, préparez-vous à revoir entièrement votre conduite, qui sera totalement différente de celle à laquelle vous pourriez être habitué(e) avec une voiture thermique. Le premier élément différent est évidemment le bruit ; s'il semble évident qu'un véhicule électrique est silencieux, cela peut vous perturber si c'est la première fois que vous en prenez le volant, n'hésitez donc pas à rouler pendant quelques mètres ou kilomètres de manière douce afin de vous y habituer avant de pousser un peu plus la voiture dans ses retranchements (en suivant évidemment les règles du code de la route).

La distribution de la puissance et la maniabilité seront également des facteurs de surprise pour un(e) non-initié(e), étant donné que la puissance est souvent importante et toujours constante. Quant au poids de la voiture, il est souvent bien réparti puisqu'il n'y a pas un moteur amenant un surpoids sur le train avant. Dès lors, pour tester l'un et l'autre, n'hésitez pas à demander à la personne qui vous fait faire l'essai de tester la voiture sur des routes représentant vos habitudes de conduite, mais aussi un itinéraire qui vous permettra justement de mettre en lumière le comportement de la voiture.

Une fois la voiture en main, vous pourrez alors essayer d'adopter une conduite propre aux véhicules hybrides et électriques, qui consiste à utiliser le frein moteur pour régénérer la batterie et ainsi récupérer l'énergie du freinage pour la renvoyer vers la batterie. En effet, un véhicule électrique nécessite une conduite plus souple, plus d'anticipation, et la récompense à la clé est une autonomie augmentée. Vous le verrez notamment si vous essayez la voiture dans un milieu urbain, où les ralentissements et la régénération vous permettront d'éviter que l'autonomie baisse drastiquement.

N'hésitez d'ailleurs pas, lorsque vous changez d'environnement durant votre essai - en passant par exemple d'un centre-ville à une voie rapide - à regarder les variations de l'autonomie indiquée par l'ordinateur de bord, et à activer des options énergivores comme la climatisation ou le chauffage pour voir à quel point cela fait varier les kilomètres restants. N'hésitez pas à indiquer à votre concessionnaire que vous voulez faire un essai complet afin de voir également comment la voiture se comporte durant les manœuvres et découvrir ainsi ses angles morts et son encombrement. 

Une nouvelle fois, un véhicule est un gros investissement, d'autant plus actuellement lorsqu'il s'agit d'une voiture électrique, et il faut être intégralement à l'aise avec la voiture, que ce soit à son volant ou sur la route. Si le concessionnaire n'est pas à l'aise à l'idée de faire un long essai, faites-lui bien comprendre que c'est la seule manière dont vous achèterez potentiellement la voiture, et répétez l'opération pour chaque voiture que vous envisagez. Cela peut paraître fastidieux, mais il s'agit d'un engagement à long terme pour une utilisation quotidienne, il ne faut donc pas négliger le confort et le bien-être.

Avec Jim Gorzelany

Source : MyEV.com

'